...
...
Responsive image

AFRIQUE DU SUD : LE COMBLE DES VIOLENCES XÉNOPHOBES CONTRE LES TRAVAILLEURS ÉTRANGERS.

« Les sud africains sont des animaux sauvages, ils doivent être coupé du reste d'Afrique. » Ce compatriote, Jiovanni Momo a raison de s’indigner ainsi face à la barbarie manifeste d’un peuple qui aurait dû avoir grandi des douleurs et des blessures de 30 ans d’apartheid.

Les violences xénophobes contre des travailleurs étrangers, principalement les ressortissants d’Afrique subsaharienne, ont fait au moins cinq morts dans la province du Gauteng dont Pretoria et Johannesburg sont les métropoles, selon le Monde. Les Sud africains accusent les travailleurs étrangers de leur voler du travail.

Les Sud africains ont décidé d’exterminer les travailleurs étrangers dans leur pays. A coups de couteau, de poignard, de hache, de marteau ils assassinent leurs semblables, sans le moindre remord. Sous le prétexte que les étrangers voudraient se venger des violences précédentes en empoisonnant le réseau de distribution d’eau.

Après trois jours de la chasse à l’homme, le bilan humain est lourd. Cinq de personnes tuées, selon les sources officielles. Sans que le gouvernement, mis au parfum de cette campagne de xénophobie en cours de planification, ait pris des mesures pour éviter le pire. La police n’est intervenue que mardi, pour mettre en arrestation quelques personnes soupçonnées d’organiser cette campagne. On parle d’au moins 80 personnes interpellées à Pretoria et Johannesburg.

Au Nigeria, pays frère qui compte des victimes parmi ses ressortissants, la loi du talion menace d’entrer en vigueur. Des magasins des ressortissants sud-africains ont fait l’objet de pillages, et les propriétaires sont désormais menacés d’assassinat.

La situation est d’autant grave et préoccupante que les internautes ont décidé de retourner l’ascenseur au pays de Nelson Mandela. Ils appellent à une série de mesures de représailles contre l’Afrique du Sud. Parmi elles l’interdiction de la compagnie South African Airways de se poser dans les aéroports africains.

Parmi les mesures proposées sur les réseaux sociaux, l’expulsion de tous les ambassadeurs sud africains ainsi que la fermeture de leurs missions diplomatiques sur le continent, et la suspension des fédérations sportives sud africaines.

L’Afrique du sud est réputée pour ses violences xénophobes sur les ressortissants étrangers. En 2008, 62 personnes toutes de l’Afrique Noire ont été tués s par la haine xénophobe. Rebelote, en 2015, une nouvelle vague de violences a enflammé le pays de Mandela, faisant au moins10 morts par tortures et immolation.

Augustin Roger MOMOKANA