Les artistes des huit départements de la région de l’Ouest ont battu le pavé à Bafoussam ce mardi 10 septembre 2019 à l’occasion du lancement de la Rentrée artistique et culturelle au Cameroun. As’a Telong, Pepsy BB, Le Repère Mbe, et bien d’autres ont valablement représenté la Menoua

Présidée par le gouverneur Awa Fonka Augustine, la cérémonie de la Rentrée artistique et culturelle (RECAN) à la place des fêtes de Bafoussam a été fortement perturbée par la pluie, causant un temps mort d’environ une heure.

Cette interruption survenue alors que le maitre des cérémonies invitaient le numéro un de la région à se préparer pour prendre la parole après le défilé de mode ne pouvait pas laisser Awa Fonka Augustine indifférent.


Dans son discours le gouverneur a salué l’ « engagement patriotisme et le professionnalisme » de toutes les sous-commissions exceptée une qui, justement était chargée de choses compliquées.

« La sous-commission qui ne mérite pas mes félicitations est celle des divinités qui m’a rassuré qu’il n’y aura pas la pluie aujourd’hui, mais semble-t-ils ont échoué, puisque la nature a pris le dessus sur cette sous-commission. »

Les chefs supérieurs Bafoussam, Bamengoum et Bangoua ont pris part à cette cérémonie à la pluie n’a pas manqué de les insolenter. Au point où leurs serviteurs se sont retrouvés entrain de repositionner leur chaise pour éviter la marre d’eau envahissante.

Selon le gouverneur Awa Fonka Augustine, « la RECAN arrive comme une bouffée d’oxygène supplémentaire pour revitaliser les talents ensommeillés, renforcer le potentiel culturel existant et consolider l’osmose autour d’une galaxie d’éléments culturels visant à harmoniser les productions artistiques. »


Réponse à la bergère. Wakeu Fogaing, porte-parole des artistes de la région a émis le vœu de voir le Cameroun se doter des palais de la culture, « nous avons besoin des espaces d’expressions artistiques comme des salles de spectacles géantes, des salles de projection cinématographique…Nous prions l’État de subventionner nos jeunes frères artistes qui sortent des écoles d’art en leur offrant des cadres agréables pour la création et surtout pour la préservation et la présentation de leur travail au public. »

Cette 4e édition de la Rentrée artistique et culturelle est placée sous le thème, « Contribution du sous-secteur arts et culture dans la consolidation toujours davantage de la paix, de l’unité et du vivre ensemble harmonieux pour un Cameroun émergent. »


« Être artiste c’est choisir de faire une profession libérale qui participe au développement harmonieux du progrès national. Nous avons tous la mission de faire dan l’originalité, l’expression de la défense des valeurs sociologiques et morales de notre pays. L’art ne doit pas être un instrument de division entre les mains inexpérimentées. L’état n’est pas notre employeur de qui nous devons attendre un salaire de notre travail, mais notre encadreur, facilitateur institutionnel qui régule et arbitre les divergences qui peuvent survenir entre nous. »

Augustin Roger MOMOKANA