...
...
Responsive image

MESSAGE DE S.E. PAUL BIYA A LA NATION LE 10 SEPTEMBRE : ET SI C’ÉTAIT POUR FAIRE COMME L’AUTRE !

Selon un communiqué du cabinet civil de la présidence de la république, S.E. PAUL BIYA s’adressera finalement au peuple camerounais ce mardi 10 septembre à 20h.

Généralement le président de la République, S.E. Paul Biya s’adresse deux fois l’an au peuple: le 31 décembre à l’occasion de son traditionnel Message de vœu à la Nation, le 11 février, à l’occasion de na Fête de la Jeunesse, et parfois le 19 mai, veille de la célébration de la Fête nationale de l’Unité.

Pourtant depuis jeudi dernier, tout portait à croire que le président Paul Biya avait un message important pour le peuple camerounais.
Notre confrère Mutations qui focalise cette sortie avortée explique, « Les directeurs généraux (Dg) de la Cameroon Radio Television (Crtv), Charles Ndongo, et de la Société de presse et d’édition du Cameroun (Sopecam), l’entreprise éditrice du quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, Marie-Claire Nnana, ont fini par démobiliser leurs personnels, samedi dernier vers 17h, à la demande du même cabinet civil de la présidence de la République, qui, depuis la veille vendredi, avait demandé que des équipes se tiennent prêtes pour l’enregistrement d’un discours du chef de l’État à la nation. »

Si aucune explication plausible n’a filtré par rapport à la nécessité de cette adresse présidentielle, il va sans dire que la question anglophone pouvait en constituer l’essentiel. Vu les tractations que le Chef du gouvernement a eu ce derniers jours avec des personnalités sur la situation sécuritaire dans les régions anglophones du Cameroun.

Sachons que le Cameroun est comme sur pilori. Du fait de multiples crises dans lesquelles il s’est laissé engluer depuis cinq ans déjà.

La guerre contre Boko Haram dans l’extrême-Nord, la crise sécuritaire et sociopolitique dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, la mise en détention depuis huit mois du principal challenger de Paul Biya à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, et la condamnation à perpétuité de Sissiku Ayuck Tabe le leader autoproclamé de la république fantôme de l’Ambazonie.

Pour les deux derniers dossiers, l’arrestation de Maurice Kamto et la crise anglophone, le Cameroun fait l’objet au quotidien de pressions de toutes parts du monde. Des pressions de la diaspora et des partenaires extérieurs du Cameroun. Lesquelles peuvent amener le Président de la République à revoir sa position, notamment par la convocation du dialogue national inclusif tant attendu.

En plus, il n’est pas exclu que le président Paul Biya, qui avait donné rendez-vous « dans 20 ans » fasse une annonce surprenante pour tous ses compatriotes. Comme il pourrait, pensent certains, annoncer la date des prochains scrutins.

Un communiqué du Cabinet civil publié ce lundi annonce que le président de la république, Chef de l’Etat, S.E. Paul Biya s’adressera au peuple camerounais mardi 10 septembre à 20 heures.

Augustin Roger MOMOKANA

MESSAGE DE S.E. PAUL BIYA A LA NATION LE 10 SEPTEMBRE : ET SI C’ÉTAIT POUR FAIRE COMME L’AUTRE ! – Sinotables