...
...
Responsive image

LES GENS DU GOUVERNEMENT CRAIGNENT DE PERDRE LEURS PRIVILEGES AVEC L’AVÈNEMENT D’UN ÉTAT FÉDÉRAL AU CAMEROUN.

Ma personne,

Sais-tu pourquoi de nombreuses personnes, y compris les gens du gouvernement, ont peur du changement du régime de l’État ? Je pense qu’il s’agit non pas parce qu’ils craignent l’éclatement du Cameroun en deux États autonomes, mais à cause des privilèges qu’ils perdraient avec l’avènement d’un État Fédéral du Cameroun.

Comme tu le sais, je suis partisan d’un État fédéral à sept états fédérés. Il s’agit à mon avis d’une vision positive pour un pays cerné de toutes parts par des crises qui, si des solutions idoines durables ne sont pas trouvées, court inéluctablement vers sa déchirure.

Mon intension lorsque j’entreprends cette constitution est d’interpeller la conscience citoyenne alors des nouvelles parvenant de Yaoundé martèlent la difficulté pour les uns et les autres de s’accorder sur la nature de l’État. Le gouvernement qui a convoqué le Grand dialogue national est pour la DÉCENTRALISATION, tandis que les représentants des deux régions anglophones demandent le FÉDÉRALISME.

Si on avait proposé une constitution bien pensée, avec des garde-fous solides, nulle doute que l’on serait aujourd’hui entrain de se regarder en chiens de Faïence. On peut sortir de l’impasse en réorientant le débat, en écoutant les participants porteurs d’idées constructives pour le Cameroun.

J’ai commencé, tu peux imaginer la suite de cette constitution, partant du principe selon lequel elle est la porte de salue pour sortir des crises qui déchirent notre Cameroun.

CHAPITRE I
DE LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU CAMEROUN

ARTICLE Premier:

Le Cameroun est une République à sept états fédérés fixés par la présente constitution. Le Territoire de la République Fédérale du Cameroun est indivisible, inviolable et inaliénable quelle que soit la raison.

Les ressortissants des sept États fédérés sont citoyens de la République Fédérale du Cameroun et acquièrent la nationalité par naissance.

Le Siège de l’État fédéral est à Tonga.

La République Fédérale du Cameroun est limitée est limité au nord par la République du Tchad et la République Fédérale du Nigeria, à l’Est par la République Centrafricaine, au Sud par la République du Gabon, celle du Congo, et la république de Guinée Équatoriale.


ARTICLE 2:

Les couleurs du drapeau fédéral sont: le vert, le rouge et le jaune, avec un soleil ardent sur le rouge.

ARTICLE 3:

La devise fédérale est: Unité - Égalité - Prospérité.
Chaque État fédéré adopte son drapeau, sa devise, son armoirie.

ARTICLE 4:

L'Hymne fédéral est: Ô Cameroun, berceau de nos ancêtres.

ARTICLE 5:

- Tous les Camerounais sont unis par une Langue officielle commune qui est le PIDGIN. Elle est un savant dosage de l’anglais, du français, et des particules des langues maternelles.
- L’anglais et le Français sont les secondes langues optionnelles de la République Fédérale.

ARTICLE 6:

Le culte de la personnalité est formellement proscrit. Les effigies, les noms de personnalités vivantes ou décédées ne peuvent figurer sur la monnaie, les timbres, les vignettes excepté pour des commémorations. Il en est de même pour les bâtiments publics, les rues et les ouvrages d'art.

ARTICLE 7:

L’unique effigie affichée dans les édifices, les services, les manifestations publiques est l’armoirie et /ou l’étendant tricolore. Les effigies des personnalités, quel que soient leurs fonctions, sont bannis.

ARTICLE 8:
La souveraineté appartient au peuple camerounais qui l’exerce soit par le parlement soit par référendum. Aucune fraction du peuple, aucun individu quel qu’il soit ne peut s’en attribuer l’exercice.
Le président de la République, les gouverneurs des États fédérés, le gouvernement, la haute cour de Justice, tiennent leur pouvoir du peuple camerounais qui les désigne par élection au suffrage direct.

ARTICLE 9:
L’autorité de l’État fédéral est exercée concomitamment par le président de la République et le parlement.

CHAPITRE II
DES ÉTATS FÉDÉRÉS

ARTICLE 10:

La République Fédérale du Cameroun comprend:
- État de la Benoué
- État du Logone et Chari
- État de l’Océan
- État des Plateaux
- État de la Sanaga
- État de la Sangha
- État du Wouri

Chaque État fédéré est placé sous l’autorité d’un gouverneur élu pour un mandat de cinq (05) ans renouvelable une seule fois.

Le gouvernement fédéré comprend quatorze (14) Conseillers aux affaires spécifiques nommés par le gouverneur parmi les citoyens de son État.

Le conseil région est composé des représentants des élus locaux, à raison de deux (02) par unité administrative.

Le gouvernement fédéré comprend quatorze (14) Conseillers aux affaires spécifiques nommé par le gouverneur parmi les citoyens de son État.

- L’administration locale
- L’éducation nationale
- Les finances
- Les infrastructures
- La police
- Le commerce
- L’administration pénitencière
- Le régime des libertés publiques
- La santé publique
- L’information et le presse

ARTICLE 11:

#Ma_personne,
Comme tu vois, il peut être raisonnable que nos gouvernants ne s’entêtent pas contre la volonté du peuple. Le malheur du Cameroun tient de ce que le peuple n’est pas le détenteur de la légitimité du pouvoir. Ses élus le dépossèdent de toute légitimité. Il est temps que cela change.
Lire pour mieux comprendre Si on te demande de faire une proposition pour le fédéralisme tu vas dire quoi ?