Malgré les désaffections et les doutes émises par les uns et les autres à propos de la capacité du « grand dialogue national » d’apporter des solutions durables à la crise sociopolitique et sécuritaire que traverse la Cameroun, le grand meeting se poursuit dans la sérénité.

La premier ministre qui coordonne les activités qu’il a personnellement organisées s’est réjoui mercredi de l’ardeur avec laquelle les diverses commissions s’emploient à la tâche. Les commissions commencent à dévoiler leurs produits. La double nationalité proposée, un statut spécial pour les régions anglophones où les autorités ne seraient pas nommées mais élues par les populations.

« Le chef de l’État a donné à ce forum la possibilité de résoudre le problème de nos frères du nord-ouest et du sud-ouest. L’article 62 de la constitution contient une disposition qui pourrait permettre au NWR et au SWR de poursuivre le fédéralisme, tandis que le reste des régions bénéficierait d’une décentralisation », rapporte mimimefoinfos.com, citant l’ancien ministre des Finances Edouard Akame Mfoumou.

Art. 62
– (1) Le régime général ci – dessus s’applique à toutes les régions. — (2) Sans préjudice des dispositions prévues au présent titre, la loi peut tenir compte des spécificités de certaines régions dans leur organisation et leur fonctionnement.

« A l’heure où je vous parle, toutes les commissions ont bouclé leurs travaux. D’autres ont déjà formulé leurs projets de résolutions et de recommandations », a déclaré Georges Awané, lors d’un point de presse.

Par ailleurs, le porte-parole du Grand Dialogue National a indiqué que contrairement à ce qui a été rapporté par certains médias et les réseaux sociaux, Ni John Fru Ndi et Jean Jacques Ekindi sont bien présents à Yaoundé et prennent activement part aux travaux.

Ce jeudi, l’on a appris via les réseaux sociaux du Grand Dialogue National, que des chefs de guerre séparatistes ont frappé à la porte des débats ce jour. Ils ont pour noms de combats « Capture générale et destruction; Commandant Pussy; Enzehmou ; No Mercy ; et Commandant Champion. Ils ont été distribués aux commissions.

Lors d’un entretien avec un média, l’honorable Joseph Mba Ndam aurait déclaré, « chacun sait ce qu’il est venu faire ici. Moi je suis du SDF et nous ne partirons pas d’ici sans avoir trouvé une solution définitive à la crise dans le Nord-ouest et le Sud-ouest ».
En attendant la journée du Vendredi 04 octobre qui marque la clôture du Grand Dialogue National et ses grandes solutions définitives.

Augustin Roger MOMOKANA