...
...
Responsive image

CULTURE : UN STANDING OVATION POUR LA PREMIÈRE SCÈNE PROFESSIONNELLE DE LA CIE DIEUZYL.

Les amateurs du beau spectacle ont été bien servis vendredi soir, dans la salle Manu Dibango de l’Alliance franco-camerounaise de Dschang, à l’occasion de la présentation de « Racine ».

« Je vous remercie d’avoir bravé le temps de chien qui fait dehors pour répondre à l’invitation de notre jeune compagnie. Je ne suis pas un parleur. J’aime penser et faire. Une fois de plus, merci et merci encore. Nous avons commencé une aventure ce soir, et nous allons donner le meilleur de ce que nous pouvons pour être à la hauteur des attentes que le public place en nous », Dieuzyl, leader de la Cie Dieuzyl.


Pour la grande première officielle de « Racine », le public a découvert un Dieuzyl époustouflant entouré d’une équipe pétri de génie et de talents. Il le lui a rendu à travers un standing ovation.

« Racine » est le produit d’une résidence artistique entamée depuis le mois de juillet par la Compagnie Dieuzyl, à l’Alliance franco-Camerounaise de Dschang. Elle repose sur la reconnexion de l’Homme avec ses origines.

Contrairement aux autres artistes performeurs, le spectacle de Dieuzyl est un savant mélange de la performance, de la musique, de la danse. Il s’agit de « faire en sorte que tout spectateur reparte avec une idée claire et précise du spectacle, en fonction de sa sensibilité», dit Dieuzyl, le leader de la Compagnie qui porte son pseudonyme.

De la rencontre avec notre Lucie notre ancêtre sautant d’un arbre à l’autre dans la forêt à cette danse libératrice, que le chemin a été émaillé d’obstacles, de douleurs, de peur, d’espérance et d’espoir ! Le résultat est à la dimension de la thématique. Un appel à l’Africain afin qu’il renoue avec ses racines, pour mieux penser et construire son avenir.

Salon Elie Poudeu, le directeur de l’Alliance franco-camerounaise de Dschang, la Cie Dieuzyl va poursuivre sa résidence jusqu’en novembre prochain, c’est-à-dire le Festival International MODAPERF dont Racine est la contribution de l’escale Dschang.

« Nous sommes fiers du travail accomplie par cette jeune compagnie qui nous a demandé de lui donner une chance pour décoller. Vous constatez que l’Alliance n’a pas eu tort de la mettre en résidence, avec tout ce que cela comporte comme engagement de part et d’autre. Nous sommes émus, tout comme ce beau public venu massivement et à qui j’adresse nos remerciements ».


Basile Temdieu de son nom à l’état civil, le leader de la Compagnie Dieuzyl a été apprenti musicien à l’académie As'a Telong, puis photographe, avec se lancer il y a trois ans dans l’art performance où en très peu de temps il est devenu une pièce importante de cette école au Cameroun.

La Cie Dieuzyl compte une quinzaine de personnes dont des instrumentistes (Herman Kante, Salem Nguimezap, Alex Njambou, Raoul Nemaleu) , d’un décorateur (Mystik) , d’un metteur en scène (Achille), d’un agent de placement (Séverin Mboueng), d’un communicateur (Fridolin Ngoue), l’artiste Dieuzyl et son assistante Sorel Tchakounté étant les performeurs.

Augustin Roger MOMOKANA