...
...
Responsive image

ARCHIDIOCÈSE DE YAOUNDÉ : «IL FAUT QUE AMOUGOU ALBERT ROLAND LIBÈRE MONSEIGNEUR VICTOR TONYE BAKOT ».

La bataille entre l’ancien Econome, imposé par Afriland First Bank, et l’archidiocèse de Yaoundé se poursuit, avec au cœur la soi-disante situation critique de l’archevêque émérite Victor Tonye Bakot.

Entre Amougou Albert Roland, dont une lettre dénonce les sévices subis par Mgr Victor Tonye Bakot de la part de l’actuel archevêque métropolitain de Yaoundé, et Mgr Jean Mbarga, c’est une guerre par message interposés.

Selon Amougou Albert Roland, « Monseigneur Victor Tonye Bakot, qui doit se rendre en France pour des raisons de santé, « n’a pas l’argent du billet d’avion, de l’assurance voyage, des frais de subsistance et d’accommodation pendant son séjour en France pour son indispensable contrôle médical ». Ceci à cause de son successeur Mgr Jean Mbarga qui évoque les dettes de l’archidiocèse dues à son prédécesseur pour lui refuser tout ce dont il a droit.

Faux! Rétorque Mgr Jean Mbarga qui, lui aussi par lettre, tient à apporter un démenti cinglant à la "manipulation" de sieur Amougou Albert Roland qu’il dit être à l’origine des misères tant de l’archidiocèse que de son prédécesseur.

En effet, « Comme Économe, profitant de son rôle et du pouvoir qu’il avait, Monsieur Amougou Albert Roland en responsabilité fera pour son propre compte des montages financiers au nom de l’Archidiocèse de Yaoundé », écrit Mgr Jean Mbarga avant d’ajouter que son prédécesseur ayant pris conscience de l’incompétence de l’économe imposé par Afriland First Bank va mettre fin à son mandat d’Économe diocésain.

« Il faut que Monsieur Amougou Albert Roland, où qu’il se trouve dans le monde, libère Monseigneur Victor Tonye Bakot de tout chantage, menaces et extorsions », conclue Mgr Jean Mbarga qui ajoute par ailleurs que son prédécesseur ne vit pas de mendicité comme l’a prétendu sieur Amougou Albert Roland.

Cela n’exclue pas de rembourser à l’Archidiocèse de Yaoundé tout l’argent qu’il lui a extorqué et celui qu’il a extorqué en son nom. « Que Monsieur Amougou Albert Roland remette aux banques l’argent qu’il leur a extorqué » et qui est « actuellement imputé à l’Archidiocèse de Yaoundé ».

Augustin Roger MOMOKANA