...
...
Responsive image

INTERNATIONAL / LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE : L’EXPÉRIENCE DE DSCHANG EN MATIÈRE DE GESTION DES DÉCHETS EN PARTAGE A KIGALI AU RWANDA.

Dschang participe du 15 au 18 octobre, à Kigali au Rwanda, à la Conférence régionale de l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique. Cette rencontre a pour thème, « Climate Smart Africa : Maîtriser la croissance et protéger les acquis ».

Organisée conjointement par l’AMCC+ et l’Union européenne, la Conférence de Kigali a pour objectif « d'explorer les questions urgentes qui auront un impact sur la capacité des pays africains à réaliser une croissance économique inclusive sur les plans environnemental et social ».

Par ailleurs, la Conférence de Kigali, à laquelle prennent part des décideurs, des experts en politiques, des gestionnaires de projets sur le changement climatique ambitionne de « présenter les projets GCCA+ à travers le continent et au Rwanda, ainsi que de promouvoir leurs enseignements dans une communauté de pratique et d'informer les discussions stratégiques en cours concernant la fourniture d'aide climatique en Afrique (et au-delà) ».

La Commune de Dschang, à travers l’AMGED (agence municipale de gestion des déchets) partage son expérience ce mercredi 16 octobre avec la centaine de participants à cette rencontre de haut niveau.

Ainsi, Barthélémy Ndongson Lékané, le directeur de l’AMGED, consacre son exposé sur l’activité de compostage qui a pour but de préserver doublement l’environnement, à travers l’assainissement urbain d’une part, et la reconstitution des sols pour une agriculture biologique dont les répercussions visent l’amélioration de la santé humaine d’autre part.

Selon les organisateurs de cette conférence, les différentes approches systémiques des CDN et le financement du climat « pourraient aider à libérer la croissance et le développement à long terme des pays africains ».

Signalons que le ministère de rwandais de l’Environnement, la Délégation de l'Union européenne au Rwanda, et l'Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) sont également présents à cette conférence de Kigali.

Augustin Roger MOMOKANA