...
...
Responsive image

MENOUA : UNE CHALEUREUSE ET CORDIALE BIENVENUE AU PRÉFET MBOKE GODLIVE NTUA.

MBOKE Godlive NTUA a effectivement pris le commandement à la tête de la préfecture de Dschang ce mercredi 16 octobre 2019 au cours d’une cérémonie solennelle et protocolaire présidée par le gouverneur de la région de l’Ouest, AWA FONKA Augustine.

Le gouverneur de l’Ouest, AWA FONKA Augustine a effectué un bref séjour à Dschang mercredi 16 octobre 2019, pour présider la passation de commandement entre les préfets sortant (BALUNGELI Confiance EBUNE) et entrant (MBOKE Godlive NTUA).


Le préfet sortant, désormais ministre Directeur du cabinet du Premier Ministre a été salué comme un administrateur civil pétri d’expérience, pondéré ; qui a su en deux ans répondre aux attentes des populations du département de la Menoua à tous les niveaux. Le maire de la commune de Dschang, au nom des populations du département a égrené un chapelet de situations critiques où BALUNGELI Confiance EBUNE a fait montre non seulement de ses grandes compétences professionnelles mais également de sa compassion. Inondations suivie d’éboulements de terrain à Santchou, éboulement d’un immeuble à Dschang, hécatombe à la falaise de Dschang, etc.

Parlant du préfet entrant, MBOKE Godlive NTUA est dont la mission dans la Menoua est d’aider les populations à éradiquer la pauvreté, d’assurer la sécurité des personnes et des biens, de mener une grande lutte sans merci contre l’insalubrité le gouverneur AWA FONKA Augustine a dit qu’il est un habitué de grands défis. Pour avoir administré plusieurs départements stratégiques : Lebialem, Donga-Mentum, Ndé, Haut-Nyong. Il est à Dschang à son cinquième poste de commandement en tant que préfet.


Mais AWA FONKA Augustine a fait savoir à son nouveau collaborateur qu’on ne peut pas « administrer et gérer les Mbos et les Bamiléké (…) n’est pas la même chose que gérer les Maka ». Un avis qui traduit autant les spécificités de chaque peuple que celle du commandement territorial.

MBOKE Godlive NTUA est né le 21 juillet 1961 à Koto Barombi, arrondissement de Mbondi, département de la Mémé, région du Sud-Ouest. Titulaire d’une licence en lettres bilingues, il entre à l’ENAM (Ecole nationale d’administration et de magistrature) en 1986. Il en sort deux ans après (1988) et est affecté comme cadre d’appui au ministère de la Fonction publique et de la reforme administrative. Son parcours dans le commandement territorial commence véritablement lorsqu’il est nommé sous-préfet de Banguem. Il sera muté respectivement à Buea, Bertoua ; avant d’être promu préfet du Lebialem. Ici, il a côtoyé la chefferie supérieure de Fontem.
Il est administrateur civil principal de classe exceptionnelle, marié et père de six petits-fils.


Augustin Roger MOMOKANA