...
...
Responsive image

MANAGEMENT : UN HÔTE TOUT PARTICULIER A TECLAIRE HÔTEL PALACE.

Vivre les réalités de Téclaire Hôtel Palace, proposer au top management des outils adaptés pour s’arrimer au standard international, trouver des spécificités pour accroître sa sollicitation. Tel est l’explication que donne Alain Pauwels la mission d’expertise et de bénévolat qu’il effectue depuis le 11 octobre au Cameroun, et plus précisément à Téclaire Hôtel Palace à Dschang.

Alain Pauwels hôtelier à Bruxelles, est également propriétaire de deux bars en Californie, aux États-Unis. Mais il fut aussi un enseignant en hôtellerie.

Au cours de son séjour il a arpenté les différentes services de l’hôtel qui l’accueille, a observer les points forts et les faiblesses, échangé avec les différents responsables de services, et le top management.

Comme conséquence, des améliorations sont aussitôt engagées au niveau de l’hébergement, de la cuisine et du bar.

« Je n’ai rien à redire sur l’accueil. Le personnel a le sourire dont a besoin le client. Par contre je demande qu’il y ait plus de communication entre les employés. Cela va leur permettre d’améliorer leurs compétences dans une ambiance saine, d’amitié. »

Au cours de la réunion d’évaluation, à laquelle notre reporter a pris par, Alain Pauwels a déclaré qu’en faisant bien son travail, en aidant l’autre à améliorer son travail, le personnel non seulement sécurise son emploi, mais aussi il permet à son employeur de prendre de nouveaux risques dans l’investissement.

Le séjour d’Alain Pauwels s’inscrit dans le cadre de la politique de l’association Synergie Consultance qui propose aux investisseurs des experts de haut niveau pour les aider à améliorer les performances de leur entreprise. Il s’est engagé, en devenant membre de cette association, à donner deux semaines de son année pour le bénévolat. A ce titre il déjà parcouru le monde, pour aider les hôteliers à s’améliorer.
Pour rappel, Téclaire Hôtel Palace est, à Dschang, un hôtel de référence à deux niveaux; d'abord à cause de sa qualité de services, ensuite parce que les nouveaux promoteurs d'hôtels sont ses anciens clients. Il s'agit d'un deux étoiles.

Augustin Roger MOMOKANA