...
...
Responsive image

LE MINISTRE GEORGES ELANGA OBAM CHARGE DE LA DÉCENTRALISATION DÉPLORE L’ÉTAT D’ACCÈS A LA COMMUNE DE FOKOUE.

Georges Elanga Obam, le ministre de la Décentralisation et du développement local (MINDEVEL) était l’hôte du département de la Menoua mardi 29 octobre denier. Deux étapes ont ponctué cette visite.

Après avoir inauguré, en matinée, le projet de l’électrification publique par lampadaires solaires de la ville de Dschang, le convoi du MINDEVEL s’est ébranlé, sous une pluie battante, pour Fokoué.

« Je suis venu parce que j’ai voulu me rendre compte par moi-même des comptes rendus qui me sont faits sur le dynamisme de la personne du maire et des difficultés qu’elle rencontre dans l’exercice de son métier », a-t-il indiqué en foulant le sol de Fokoué.

Georges Elanga Obam y était attendu pour visiter du chantier du nouvel immeuble de l’Hôtel de ville. Mais l’état de la route, difficile malgré le confort des véhicules du convoi, n’a pas échappé à à son attention. Ainsi, dans son propos, le MINDEVEL a relevé l’ « accès difficile à la commune », annonçant par la même occasion qu’il a « pris acte et présentera la situation à qui de droit ».

Le chantier de l’hôtel de ville de Fokoué initié par madame Adrienne Tapamo Demenou est presque achevé. Son taux d’exécution se situe entre 85 et 90%.

L’immeuble, R+1, sera affecté à l’ensemble des services municipaux. Au cours de sa présentation au MINDEVEL, madame le Maire Adrienne Tapamo Demenou a indiqué qu’il comprenait outre les bureaux, une salle multimédia, une bibliothèque, une salle des actes, une salle des réunions, une salle de Marchés publics, les bureaux des adjoints au maire, et naturellement le cabinet du maire.

Ce joyau architectural donne fière allure à la ville de Fokoué jusqu’ici logée dans un bâtiment usé par le temps, tant au niveau de son état physique que sa fonctionnalité.

Les 10% de travaux à effectuer avant d’occuper le nouvel hôtel de ville relèvent des retouches, des finitions et des portes à remplacer, selon une exigence de la mission de contrôle assurée par la délégation régionale des Travaux publics de l’Ouest.

« Je m’attendais à trouver un édifice où on aurait beaucoup d’échafaudages, avec des fers, des sacs de ciment…Je réalise que je suis dans un bâtiment où, s’il avait plu à Madame le Maire, j’aurais pu trouver l’équipement qui convient à une salle comme celle-ci », a réagit le MINDEVEL en visitant le chantier.

Augustin Roger MOMOKANA