...
...
Responsive image

COMMUNE DE DSCHANG : 6.5 MILLIONS FCFA DE CRÉDIT CARBONE DANS LA CAISSE.

C’est quoi le crédit carbone ? Donc quelqu’un peut gagner de l’argent s’il traite bien ses déchets ? Comment cela est-il possible et qui verse cet argent ?

La bataille de la Commune de Dschang contre l’insalubrité est entrain d’être gagnée, malgré certains citoyens qui persistent à jeter leurs déchets où bon leur semble.

Pour gagner de l’argent à partir du traitement de ses déchets, la Commune de Dschang avait pour contrainte de réduire « les émissions de méthane ».

S’inscrire dans le processus du crédit carbone s’est imposé au Projet MaGeTV (Maîtrise de la gestion, du traitement et de la valorisation des déchets solides municipaux dans la Commune de Dschang) qui avait comme objectif de trouver des voies et moyens pour s’autonomiser.
Cela a été possible grâce à deux instruments juridiques : l’adhésion du Cameroun en 1994 à CCNUCC, ce qui lui a permis d’effectuer des études d’inventaire des GES en 1995 ; puis la ratification par le Cameroun du Protocole de Kyoto le 11 Décembre 1997.

L’objectif du MaGeTV est clair : « le projet empêchera l'émission d'environ 43 646 tonnes de CO2 et sur une période de crédit de 10 ans de 2015 à 2024. » Pour y parvenir Dschang doit faire face à 70 tonnes de déchets par jour, dont 30 tonnes collectées et transformés dans les deux sites de compostages, et 40 tonnes abandonnées dans les poubelles, faute de moyens suffisants.

Pour atteindre l’objectif fixé, un appel à été lancé en direction de Geovalor qui a donc coaché la démarche de la mairie de Dschang en conformité avec le label Gold Standard, sous le format « Micro Scale ». Seulement le processus, dit Era-Cameroun, a été retardé à cause de « la trop dépendance du projet des acteurs politiques, le service est trop attaché au pouvoir politique».

« Le choix de Gold Standard permet de prendre en compte une période de 10 ans renouvelable deux fois. » C’est dire que chaque année, pendant 10 ans éventuellement renouvelables, la Commune de Dschang via l’AMGED (agence municipale pour la gestion des déchets) recevra 6.5 millions FCFA.

Comment se passe le processus qui conduit à l’obtention du crédit carbone ? Les déchets qui arrivent sur chacune des deux plateformes opérationnelles (Ngui et Siteu) sont pesés, caractérisés, traités, les émissions du GES mesuré.

Pour rappel, « La vente de crédits carbone sera assurée par la Fondation Goodplanet, partenaire de Gevalor et Etc Terra ». GoodPlanet, grâce à son programme Action Carbone Solidaire, développe et soutient le projet au regard de ses solides avantages environnementaux, économiques et sociaux.

En conclusion, le traitement des déchets solides et biodégradables a permis à Dschang d’engranger des résultats encourageants qui, à terme, devront lui permettre de s’inscrire parmi les villes durables. Il s’agit « fabrication et vente du Composte pour une agriculture durable et Biologique (800 tonnes/an à raison de 40.000 FCFA/tonne ; et Recette du crédit carbone à travers le processus du Compostage (10.000 euros par an pendant dix ans, soit 6.550.000 FCFA/an ».

Augustin Roger MOMOKANA