...
...
Responsive image

MAURICE KAMTO : L’HOMME POLITIQUE QUI EMBARRASSE LE RÉGIME DU RENOUVEAU.

Un caillou dans la chaussure du président Paul Biya. Maurice Kamto, ancien membre du gouvernement, ancien prisonnier politique du régime RDPC sème le doute sur la certitude pour le régime de se maintenir jusqu’à la fin du mandat en cours.

Après sa sortie de prison le 5 octobre dernier pour cause de manifestation illégale, Maurice Kamto a renoué samedi 02 novembre avec ce qu’il appelle la « résistance ».

Il s’agit pour le MRC de poursuivre le combat engagé contre le RDPC qu’il accuse d’avoir détourné sa victoire de Maurice Kamto à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018.

Pour contrer la tenue du meeting projeté pour le 02 novembre au stade omnisports Ahmadou Ahidjo, à Yaoundé, l’administration a dû déployer plusieurs détachements des forces de sécurité- la police et la gendarmerie- autour de la résidence de Maurice Kamto, autour du siège du MRC, et autour du Stade Omnisports où des camions anti émeutes ont également pris position.

Ce déploiement des jours exceptionnels a comme bilan l’arrestation d’une vingtaine de cadres du MRC, de nombreux sympathisants. De quoi rendre impossible la manifestation prévue.

Malgré tout, Maurice Kamto et quelques uns de ses proches se sont retrouvés au stade omnisports de Yaoundé où ils ont été portés en triomphe par des milliers de personnes qui ont pu braver le dispositif de sécurité pour se retrouver là.

Cette interdiction du MRC de manifester librement à Yaoundé, comme cette autre visant ce même parti à Ebolowa dans la région du sud traduit l’autoritarisme et de la dictature du régime de Paul Biya qui s’efforce par tous les moyens pour se maintenir au pouvoir.

Rappelons que vendredi, à Ebolowa, c’est une délégation du MRC qui se faisait arroser par un jeune homme. Tout simplement parce qu’elle s’obstinait à animer une manifestation autorisée et interdite par le sous-préfet sous le fait que le RDPC organisait lui aussi un meeting au même endroit (stade municipal) et à la même heure.

Interdiction des meetings du MRC, autorisation des meetings du RDPC. Le gouvernement camerounais est sans état d’âme pour l’opposition. Mais le rouleau compresseur semble se refermer chaque jour un peu plus sur ce gouvernement aveugle et angoissé, incapable de mettre fin à la crise dans le NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest.

Augustin Roger MOMOKANA