...
...
Responsive image

NGOUNOU NORBERT EST MORT A FONSTA TOUALA.

Il s’appelait Ngounou Norbert. Né 15 janvier 1940 à Bafoussam. De Ndifa Mba et de Madefo Anne. Il est décédé ce mardi 05 novembre 2019 à Lafi, groupement Fontsa Touala, dans la Commune de Fokoué, à 18kilomètres de Dschang.

Tout ce qu’on sait de lui ce sont ces informations livrées par sa carte nationale d’identité N° 1131 99360 établie le 09/09/2011 à MO06. Ngounou Norbert est décédé ce mardi 05 novembre 2019 à Lafi, dans le village Fontsa Touala, des suites de maladie.

Selon Tadongueu Jean Marie Blaise, enseignant retraité, « il m’a remis cette carte nationale d’identité nationale hier, en me priant d’aller voir le commandant de brigade de Fokoué pour lui demander de l’aide afin qu’il puisse se rendre à l’hôpital». Il vivait à Fontsa Touala depuis cinq ans.

Son émissaire n’a pas trouvé le commandant de brigade en place. « On était entrain de préparer la cérémonie de prise de commandement du nouveau sous-préfet. Mes éléments l’on renvoyé vers la mairie qui est indiquée, et les affaires sociales. Malheureusement on vient à l’instant nous signaler qu’il a rendu l'âme ce matin ». En fait, M. Tabi le commandant de brigade ne connait pas Ngounou Norbert.

Comment Ngounou Norbert se retrouve à Fontsa Touala ?

Tadongueu Jean Marie Blaise croit savoir qu’il serait venu par Fombap, amené par un fils du village qui voulait créer une ferme et où il devait servir comme employé. Malheureusement le projet n’a pas vu le jour. Au lieu de rentrer, Ngounou Norbert s’est contenté de travailler dans les champs des habitants du village. « Il vivait dans la maison dont le propriétaire était mort. Et travaillait dans les champs.»

Informé de la mort de Ngounou Norbert, le commandant de brigade de la gendarmerie de Fokoué a saisi le maire. Au moment où notre reporter quittait Fokoué, il était question que la mairie prenne les dispositions nécessaires pour que le corps soit inhumé ce mercredi. Fokoué ne disposant pas de morgue pour espérer garder le corps pour soi-disant attendre une éventuelle venue de la famille.

Augustin Roger MOMOKANA