...
...
Responsive image

COMMUNE DE DSCHANG : ÉTAT DES LIEUX DU PROJET MAGETV ET DE L’AMGED.

07 novembre 2019. Journée marathon pour l’AMGED (agence municipale de gestion des déchets) qui a tenu à la fois le comité de pilotage du projet MAGeTV (Maitrise de la gestion, du traitement et de valorisation des déchets solides municipaux) et son propre Conseil d’administration sous la présidence de Dr Bipele Jacques, Deuxième adjoint au maire représentant le Maire Baudelaire Donfack.

Sous des pas de courses, des participants ont visité les décharges municipales, dans le but de toucher doigt les réalités du processus du compostage des déchets ménagers de la ville de Dschang. Imprégné du processus, les invités de l’AMGED ont regagné la salle polyvalente du Musée des Civilisations pour les travaux du comité de pilotage du projet MaGeTV et le conseil d’administration.

L’état de mis en œuvre du projet MaGeTV par Barthélémy Ndongson Lékané, Joel Sagne et Edvige Yemata a permis aux participants d’apprécier la grande avancée de la Commune de Dschang en matière de gestion des déchets. Un travail laborieux et de longue haleine qui fait de Dschang un exemple au Cameroun et en Afrique.

Cette expérience à partager concerne la construction d’un site de compostage, la caractérisation des déchets, l’accès au marché carbone (processus du crédit carbone), la dissémination des expériences en matière de compostage, de mise en place et la gestion d’une parcelle témoin, le partage d’expérience en matière de gestion d'une compostière communautaire.

« La gestion des déchets a hissé la Commune de Dschang a un rang qui mérite des honneurs tant à l’échelon national qu’à l’échelon international ».

Deux notes importantes à enregistrer : l’admission de Dschang au crédit carbone. Ce qui vaudra à l’AMGED d’encaisser 10 000 euros, soit 6.500 000 FCFA par an pendant dix ans. En plus, la Commune de Dschang est éligible dans le cercle très fermé de sept villes pionnières au monde qui vont bénéficier du financement, de la Fondation Bill & Melinda Gates via Nantes Métropole, de la construction d’une station de traitement des boues de vidange. Ce projet permettra à Dschang de traiter les déchets liquides de l’intercommunalité de la Menoua (SYCOME).

Le fonds de contrepartie concédé par l’agence française de développement va permettre la poursuite de la vulgarisation du compostage au niveau communautaire. Il est ainsi attendu de ces fonds qu’il permettra l’installation de 16 compostières communautaires. Ce qui portera le nombre total à près d’une quarantaine.


Le bilan financier quant à lui a permis de projeter l’avenir, c’est-à-dire de dresser le plan budgétaire ainsi que tout ce dont l’AMGED aura besoin pour atteindre son objectif.

Pour l’année 2020, l’agence municipale a adopté un budget qui s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 187 089 905 millions FCFA, soit une augmentation de 106 167 079 FCA.

Rappelons que le COPIL s’est tenu en présence des partenaires de la commune de Dschang : Era-Cameroun, Gevalor, Union européenne, Caplamé, GADD, Afrique Idée, entre autres.

« Le défi que vous avez, c’est traiter aussi les déchets qui ne sont pas compostables. C’est une étape supplémentaire à laquelle il faut réfléchir. On se pose la question quoi faire avec ces plastiques, et tous les autres déchets qu’on ne peut pas utiliser pour faire le compost. Comment les valoriser de façon économique ? Comment créer d’autres opportunités avec ces déchets ? » Claudia Boldrini est le Premier Secrétaire à la Délégation de l’Union européenne en République du Cameroun.

Augustin Roger MOMOKANA