...
...
Responsive image

PRÉFECTORALE : LE NOUVEAU SOUS-PRÉFET DE NKONG-NI DOIT ACCOMPAGNER LE PROCESSUS ÉLECTORAL DANS LA PAIX.

A Nkong-Ni, comme à Penka-Michel, à Santchou et à Fokoué où il a installé les sous-préfets nouvellement nommés, le préfet de la Menoua a insisté sur le maintien de la paix et la lutte contre la pauvreté.
Le sous-préfet doit accompagner le processus électoral dans la paix. Il s’agit d’un défi qui s’impose à lui dans la mesure où il prend le commandement en même temps que le corps électoral est convoqué pour le 09 février 2020.

Pour le faire, la mise sur pied de comités de vigilance est de mise, dans les groupements et les quartiers, a insisté MBOKE GODLIVE NTUA ce lundi 11 novembre alors qu’il présidait la passation de commandement entre les sous-préfets sortant et entrant de l’arrondissement de Nkong-Ni.

ABDOULAHI ALIOU a quitté la sous-préfecture de Nkong-Ni pour la préfecture de la Menchum. Il a passé la main à MEBOGA MEBOHA Thierry, un administrateur civil qui a le mérite d’avoir servi au cours des quatre dernières années à la tête de trois sous-préfectures différentes.

MEBOGA MEBOGA Thierry est né le 12 avril 1979 à Njondoua, à Ndoumetang, dans le département du Haut-Nyong, région de l’Est. Après les études primaires et secondaires sanctionnés par l’obtention d’un BAC A4 Espagnole, il s’inscrit dès 1997 en faculté des sciences politiques de l’Université de Yaoundé 2 d’où il sort en 2001 avec une Licence est sciences politiques. En 2003 il est admis à l’ENAM, cycle B. il sort l’année d’après secrétaire d’administration. De 2007 à 2013 il est adjoint d’arrondissement de Buea. 20136 2017 il est sous-préfet de Kouoptamo. 2017-2018 il est sous-préfet de Tcheboa dans la région du Nord. 2018-2019 il est sous-préfet de Ngan-Ha, département de la Vina, région de l’Adamaoua. Et depuis le 7 octobre 2019 MEBOGA MEBOGA Thierry est le sous-préfet de Nkong-Ni.

Son prédécesseur, ABDOULAHI ALIOU réputé comme une autorité administrative « particulièrement engagée » a rendu des bons et loyaux services à la nation. Raison pour laquelle il a été promu préfet de la Menchum. Il ne fait aucun doute que son remplaçant pour qui il a « dressé le lit » fera de même. Dans tous les cas, l’arrondissement dont il prend les commandes connait des problèmes de limites avec l’arrondissement de Wabané dans le département du Lebialem, région de Sud-Ouest.

« Nous sommes entrés dans la démocratie parce que le peuple a voulu et le président de la République a accepté. Nous avons voulu la démocratie, nous l’avons eue » : le préfet de la Menoua lors de l’appel lancé aux chefs traditionnels pour la création des comités de vigilance dans les villages et les quartiers de Nkong-Ni.

Augustin Roger MOMOKANA