...
...
Responsive image

COMMUNE DE DSCHANG : LE BUDGET DE L’AGENCE DE L’EAU ET DE L’ÉNERGIE POUR L’EXERCICE 2020 EST DE 56 622 500 FCFA.

L’AMEE (agence municipale de l’eau et de l’énergie), établissement public de la Commune de Dschang a tenu jeudi dernier son 8e conseil d’administration couplé au comité de pilotage du Programme Énergie.
Il s’est agi pour Modeste Mekui et son équipe de présenter aux administrateurs de l’AMEE les réalisations au cours de l’année 2019. Les difficultés et les moyens pour les surmonter.

« Globalement on n’a pas atteint les objectifs escomptés. Nous avons présenté un certains nombre d’activités que nous avons réalisés, les difficultés que nous avons rencontrées au courant de cette période, et les perspectives y compris les propositions » : Modeste Mekui.

Cette double assise sous la présidence de Monsieur Momo Kenfack, conseiller municipal représentant le maire et président dudit s’est soldée par deux décisions importantes :

Première résolution : le budget de l’AMEE pour l’exercice 2020 s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 56 622 500 FCFA. Comparé à celui de l’exercice 2019, il a connu une hausse de 6 622 500 FCFA.

« J’adresse mes félicitations au directeur de l’AMEE pour sa maitrise de la gestion. Et comme l’a dit le représentant de M. le préfet de la Menoua, nous encourageons l’AMEE afin qu’ils mettent tout en œuvre pour que le budget 2020 atteigne un taux d’exécution d’au moins 50% » : Momo Kenfack.

Deuxième résolution : le projet de délibération portant modification des statuts de l’AMEE pour l’arrimer à la loi N°2017/010du 12 juillet 2017 portant statut général des établissements publics a été renvoyé avec comme recommandation la convocation d’une réunion à laquelle prendront part les directeurs des différentes municipales, des conseillers municipaux. Cette assise aura comme objet l’élaboration d’un spécimen de statuts pour les agences municipales.

L’AMEE s’est imposée dans son secteur, malgré les difficultés financières et techniques auxquelles elle fait face. Parmi celles-ci le non paiement par la mairie de Dschang de la subvention dédiée à l’agence, le non respect de l’autonomie financière et de la personnalité morale de l’AMEE par la Mairie de Dschang, le manque de motivation du personnel.

8e Conseil d’administration de l'AMEE


Malgré ces difficultés, l’agence garde l’espoir. S’appuyant notamment sur le démarrage imminent du projet ENTER qui vise à réaliser une mini centrale hydroélectrique à Lingang. Elle permettra d’alimenter 10 000 personnes. La mise en fonction de 20 fontaines dans la ville, et surtout le lancement des études en vue de la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Dschang. Autant de projets sur lesquels l’agence compte améliorer ses recettes.

S’agissant de la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Dschang, autrement appelée Régie, les études sont suffisamment avancées et feront l’objet d’un exposé au prochain conseil municipal. Le Directeur général de Bill, la société en charge des études et de la mobilisation des financements a donné des assurances au conseil d’administration.

L’AMEE a récompensé quelques-uns de ses partenaires pour leurs états de services. Les trois récipiendaires de l’attestation d‘excellence exercent à la Mini centrale de Tchouadeng, aux toilettes publiques du Marché B. Ce sont des bénévoles qui ont pris l’engagement d’œuvrer pour le bien-être des populations à travers la gestion d’ouvrages à eux confiés par l’agence.

Augustin Roger MOMOKANA