...
...
Responsive image

DSCHANG /CULTURE: RENDEZ-VOUS AU FESTIVAL AFRODRAM’ART DES CE JEUDI.

« Nous refusons que le show bizz soit uniquement centré à Douala et à Yaoundé. Nous disons non ! Dschang est dans le Show Bizz et lui apporte des ingrédients qui font défaut à ces grandes villes. »

Le festival Afrodram’art s’ouvre ce jeudi 28 novembre 2019 à l’Alliance franco-camerounaise de Dschang. Il durera quatre jours, soit jusqu’au 1er décembre. Le site est déjà paré de couleurs extraordinaires : le noir, l’orange, le blanc, et le rose. Le tout commencera par une excursion à la chute de Toula. Ça va chauffer.

Afrodram’art est un festival atypique. Le temps passe et le concept s’enrichie de nouveautés. D’une journée au départ l’on en est à quatre jours d’activités.

Vous êtes un amateur des fumets ? Un fan des jeux ? Un amoureux des spectacles (slam, conte, théâtre, humour) ? Hector, Herbal, Kévine, Hermann, Tombe, et Bemsii et leurs invités (Caroline la slameuse, Ndah Chi le vainqueur du dernier concours Mutzig Star, et Grimot Art) vous donnent rendez-vous jeudi, vendredi, samedi et dimanche.

Cette fois-ci, pour faire l’amitié à tous les festivaliers, Afrodram’Art fait appel au cheval blanc pour les amoureux de l’équitation. Et ce n’est pas tout. Puisque le body painting est également au rendez-vous. De jeunes artistes sont conviés à saisir la scène pour s’exprimer. Pour les enfants il y a des jeux le ntoh leba. Les femmes rondes quant à elles sont attendues pour l’élection de « Miss Formes ».

Retenez ceci. C’est de la bouche de Hector. Le festival Afrodram’art c’est L comme loisirs, A comme arts, et C comme culture. Le festival des loisirs, des arts et de la culture.

Pour la clôture un spectacle au titre évocateur : « La souris se cache dans son trou ». Ahahahaha. Parce que si elle tente de sortir, le chat va sauf que… Ce sera dimanche soir. Et pour avoir accès à la salle, il faudra avoir son billet.

« Nous ne sommes pas réunis par hasard. Sans Hermann on n’est rien, sans Herbal on n’est rien, sans Kévine on n’est rien, sans Tombe on n’est rien, sans Bemsii on n’est rien. Sans Hector on n’est rien. Si l’un de nous est absent, cela va jouer énormément contre nous. » Message de Afrodram’Art à la presse réunie mardi dernier dans la cadre d’une conférence de presse en prélude à ce festival.

Publiée par Hector Flandrin sur Mercredi 27 novembre 2019

Rendez-vous à l’Alliance franco-camerounaise de Dschang. Du jeudi 28 novembre au dimanche 1er décembre. Pour le festival Afrodram’art.

Augustin Roger MOMOKANA