...
...
Responsive image

COMMENT RAPPROCHER L’UNIVERSITÉ ET LA SOCIÉTÉ CIVILE.

« Dialogue entre le monde universitaire et la société civile. » Tel est le thème d’un échange entre Cédric Elongue et des étudiants chercheurs de l’université de Dschang.

La conférence modérée mercredi 07 janvier 2020, à l’Alliance franco-camerounaise de Dschang, par le professeur Alain Cyr Pangop, avait pour but de susciter l’intérêt de la recherche universitaire pour l’actions de la société civile et l’intérêt de la société civile pour les compétences et la recherche dans le monde universitaire.

Il s’agit de créer, si elles n’existent pas, des espaces de collaboration pour faire avancer l’université et la société civile qui trouveront l’un en l’autre des ressources nécessaires pour son épanouissement.

« Les opportunités de collaboration sont grandes, mais les espaces de collaboration pour le moment ne sont pas fréquents ».

Les étudiants ont été invités à s’engager dans la société civile. « Étant étudiant on peut déjà commencer à préparer son accès à la société civile avant de quitter l’université », a indiqué le professeur Alain Cyr Pangop.

Partant du constat que la majorité des OSC africaines sont des agents d’implémentation, parce que financées par les fonds occidentaux, des astuces WACSI (West Africa Civil Society Institute) ont été partagées afin d’aider la société civile à pouvoir apprendre à lever les fonds de proximité pour le financement de ses projets. Sans quoi il sera toujours difficile d’impacter la vie locale.

« Si elles disposaient d’une autonomie financière pour pouvoir financer ce qu’elles veulent, ce qu’elles savent être prioritaire, l’impact pourra être prompte. » WACSI dont Cédric Elongue en est l’envoyé au Cameroun propose des pistes pour sortir de cette dépendance financière.

Augustin Roger MOMOKANA

COMMENT RAPPROCHER L’UNIVERSITÉ ET LA SOCIÉTÉ CIVILE. – Sinotables