...
...
Responsive image

COMMUNE DE MBOUDA : MONTER UN CENTRE DE TRI ET TRAITEMENT DE DÉCHETS.

La Mairie de Paris va financer la construction des dépotoirs de déchets dans plusieurs quartiers. Son ambition est de s’illustrer comme une ville durable.

La ville de Paris, en France, va bientôt signer une convention de partenariat avec la municipalité de Mbouda. La ville de Mbouda compte aujourd’hui plus de 80 milles habitants.

Cette convention portera sur le financement de la construction des dépotoirs de déchets ménagers dans plusieurs quartiers.

L’enveloppe prévue à cet effet se chiffre à 72 500 euros, soit 70 millions francs CFA.

Ces déchets devront être retirés pour le site de compostage, pour ceux qui peuvent être transformés en compost. Le budget 2020 a prévu l’acquisition d’un nouveau camion benne et d’une tractopelle pour le ramassage des déchets.

Dans cette perspective, « la mairie a acquis un terrain de 1 hectare dans la localité de Bamessingue (…) On est en négociation pour l’obtention de 3 hectares » supplémentaires.

Il est urgent de disposer d’un terrain suffisamment grand et approprié pour « pouvoir monter un centre de tri et traitement de déchets. »

Pour rappel, la commune de Mbouda, dans le cadre du partenariat avec le Syndicat mixte central de traitement des ordures ménagères (Syctom), « a pu obtenir un montant d’environ 362 500 euros, c’est-à-dire la somme de 237 millions de francs CFA ». Argent destiné à financer la construction de son centre de tri et traitement de déchets.

Ce projet n’est pas sans impact sur la vie locale. En plus de la qualité de vie qu’il va contribuer à améliorer, il sera source de nombreux emplois. En plus, « on pourra y produire du compost, pour la fertilisation des sols », se réjouit le maire Roger Michel Ngoulla Nkenllac.

Pour mener à bien son projet, la mairie de Mbouda a jeté son dévolu sur l’association Tockem avec qui la convention est déjà signée, et compte bénéficier sur l’accompagnement de la Commune de Dschang et aussi de Gevalor.

Signalons que le projet a été lancé, officiellement, le 3 janvier 2020 à Mbouda. C’était en présence du maire de Mbouda, maitre d’ouvrage ; président de l’association Tockem, Dr Pierre-Marie Metangmo, maitre d’œuvre et de Jérémy Bohec, Directeur des programmes, eau, hygiène, assainissement et environnement de l’association.

AZAP NDONGO

COMMUNE DE MBOUDA : MONTER UN CENTRE DE TRI ET TRAITEMENT DE DÉCHETS. – Sinotables