...
...
Responsive image

CAMEROUN – DÉCENTRALISATION : LA SOCIÉTÉ CIVILE DE L’ARRONDISSEMENT DE NKONG-NI AFFUTE SES ARMES.

« Il faut dans chaque Commune des mécanismes de redevabilité. Les conseillers municipaux qui sont élus pour représenter les citoyens au niveau de l’institution communale sont ces personnes qui chaque fois devraient rentrer vers les citoyens (…) pour rendre compte du fonctionnement de l’institution communale. Nous nous rendons compte que cela ne se passe toujours pas comme prévu. »

Un atelier d’information et de sensibilisation des acteurs de la société civile au suivi des finances publiques dans la région de l’Ouest vient de se tenir à la mairie de Nkong-Zem.

Organisé le 05 février 2020 par Zenü Network appuyé par le GADD et YSDA, l’atelier de Nkong-Zem a visé le contrôle citoyen de l’action publique, et une plus large collaboration de la société civile avec les médias.

La synergie voulue par Zenü Network est d’autant nécessaire que la décentralisation va connaître un coup d’accélération en 2020, notamment avec l’entrée en vigueur du Code des collectivités territoriales décentralisées qui donne plus de pouvoirs et de moyens aux mairies. Le maire est en passe de devenir un « président de la République ».

Les citoyens doivent cesser de regarder sans intérêt les réalisations publiques dans leur localité. Ils doivent mettre en place un cadre de concertation sur les problèmes, la gestion des financements, la durabilité des projets.

Selon Blaise Nzupiap Nwafo, les citoyens doivent être au courant des projets à réaliser dans leur localité. L’information doit leur provenir des conseillers municipaux ou de leurs démarches personnelles.

Cette démarche permet aux citoyens de s’impliquer dans la marche de leur collectivité dont ils doivent être à la base des projets. Il s’agit d’appeler les associations, les comités de développement, les chefferies traditionnels, et les médias à une plus grande attention sur ce qui doit être fait ou se fait autour d’eux.

« En scrutant de près ce qui se fait jusqu’à ce jour, les maires ont parfois les compétences nécessaires. Mais est-ce que en retour les populations donnent toujours aux maires les moyens de bien faire leur travail ? Lorsqu’on parle du développement participatif cela suppose que chaque acteur a un rôle à jouer. »

Cet atelier d’information et de sensibilisation sera suivi par plusieurs sessions de formation. Ce sera l’occasion d’outiller les bénéficiaires d’outils nécessaires pour effectuer le suivi et le contrôle du budget d’investissement public.

L’initiative de Zenü Network s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à la citoyenneté active au Cameroun « PROCIVIS) financé par l’Union européenne. A travers le 11e FED.

La Commune de Nkong-Zem, la seule du département de la Menoua, bénéficie de ce projet aux côtés 08 autres Communes cibles dont Bafoussam 1er, Babadjou, Koutaba, Ndemdeng, Bazou, Banka, Batié.

« Que les citoyens désormais sachent que le suivi citoyen nous est conféré par la loi, y compris la loi des finances 2020. »

Augustin Roger MOMOKANA

CAMEROUN – DÉCENTRALISATION : LA SOCIÉTÉ CIVILE DE L’ARRONDISSEMENT DE NKONG-NI AFFUTE SES ARMES. – Sinotables