...
...
Responsive image

MENOUA – JUSTICE : CES PERSONNALITÉS SONT DEVENUES JUGES DE TRIBUNAL DE 1er DEGRÉ.

Le tribunal de 1er Degré est compétent pour les affaires, entre autres, familiales, divorces, foncières, coutumières. Ses juges sont assistés d’assesseurs.

MOLOKA Alain EKWE sous-préfet de Santchou, NDOFI NGANGEH Isidore BUNJI sous-préfet de Fokoué, et TAM LIKENG Marcel Richard sous-préfet de Penka-Michel ont prêté serment jeudi 13 février 2020, au cours d’une audience solennelle au tribunal de Dschang.

Les sous-préfets des arrondissements de Santchou, Fokoué et Penka-Michel sont devenus juges et présidents des tribunaux de 1er degré de leur arrondissement respectif. L’audience solennelle de prestation de serment s’est déroulée en présence du Préfet du département de la Menoua.

Dans son réquisitoire, le procureur de la République a édifié les nouveaux juges sur la délicatesse de leurs nouvelles fonctions. Les invitants au respect absolu de la compétence territoriale de leur juridiction, à juger sur la base des coutumes locales et du Droit moderne.

Photo de famille autour du préfet de la Menoua (écharpe au cou)

« Faites bien votre travail, et vous éviterez au procureur de la république de faire le sien », leur a recommandé le Procureur de la République, appuyant qu’en prêtant serment les nouveaux juges en courent des sanctions qui peuvent être disciplinaire ou pénale.

Il ne doute pas que NDOFI NGANGEH Isidore BUNJI, TAM LIKENG Marcel Richard, MOLOKA Alain EKWE soient à la hauteur de la tâche. « Vous avez tout pour réussir vos missions de juge. Vous êtes administrateurs civiles, vous êtes mariés, vous êtes pères d’enfants, vous avez une expérience d’au moins 10 ans », les a-t-il convaincus.

A la suite du procureur de la République, le président du tribunal de Dschang a insisté sur la probité morale, l’impartialité, et la « capacité de rendre justice sans crainte ni faveur » de ces chefs de terre qui ont « la loi et la coutume » avec eux.

En clair, le juge dont le siège est semblable à celui de Dieu doit faire montre de perspicacité et d’intelligence. D’où la nécessité d’examiner la forme avant la forme, pour une qualification efficace des faits, qui conduit à la recherche des preuves.

Au cours de ces réquisitoires du parquet, l’on a appris que les nouveaux juges doivent, s’agissant des affaires de succession éviter l’expression « Héritier principal ». Elle n’est pas légale, a expliqué le président du tribunal de Dschang. Cette expression qui doit être remplacée a été la source de comportements susceptibles de créer du trouble à l’ordre public, à perturber la tranquillité des familles, et à compromettre la cohésion sociale.

Après les réquisitoires, le président du tribunal a demandé au greffier d’audience de procéder à la lecture du décret présidentiel nommant TAM LIKENG Marcel Richard, NDOFI NGANGEH Isidore BUNJI et MOLOKA Alain EKWE aux fonctions de sous-préfets de Penka-Michel, Fokoué et Santchou. Lecture à l’issue de laquelle les intéressés ont été appelés à la barre. Pour la prestation de serment.

Salle d'audience pendant l'audience de prestation de serment

Augustin Roger MOMOKANA