...
...
Responsive image

LA CHRONIQUE DE KUISSU MEPHOU : TONTINE…ET HOQUET!

Gérard Philippe KUISSU MEPHOU est l’une des belles plumes du Cameroun actuel. Son style simple est dépouillé de toute supercherie futile, mais riche d'emphases et d'ironies incomparables. Ses textes transpirent de messages édifiants. Vous devez vous habituez à ses chroniques sur sa vie, sur notre société, sur la vie.

Je suis allé chercher ma tontine loin en Inde. Et le hoquet a failli m’emporter.

J’écris ceci non pas pour nyamding comme un invité de Usain Bolt, mais pour sauver des vies et faire un témoignage.

Je suis donc en Inde et le soir au restaurant avec partenaires et compatriotes j’ai un malaise qui se décline en hoquet.

Je passe une mauvaise soirée; le hoquet commence. Je passe la nuit comme une femme excitée en manque.

Le matin je ne peux sortir, la fièvre s'y mêle . Mes hôtes décident de me conduire à l’hôpital.

Je découvre l’excellente qualité des soins en Inde:
Je suis immédiatement pris en charge. Bilan des reins, du fois, radio du Thorax, une batterie d’examens. En moins de 30 minutes et pour moins de 100 000 Cfa mon diagnostic est fait.

Et c’est seulement après son diagnostic que j’entends un médecin demandé si on est assuré, comment on paye?

Et puis mes hôtes lui demande c'est le palu? J’avais commencé un antipaludéen. Réponse des médecins pas de paludisme mais de la fièvre et ses examens son très bons...

Je souris sous mon masque à oxygène...mais je déchante très rapidement... Le médecin dit à mes hôtes << it is a Knee infection>> en anglais...et moi je comprends Knee qui signifie poumon plutôt comme rein!!!

Je me dis purée une infection aux reins... je suis mort ! Mdrrrrr

Bref je sais de quoi je souffre, un traitement m’est prescrit. Je reste sous observation quelques jours.

Le hoquet, la toux, la fièvre disparaissent. Je peux partir!

Je choisis Dakar pour ma convalescence. On ne sait jamais au 237 on peut te souoptiser!

J'y reste plusieurs jours et me fait suivre par une jeune médecin sénégalaise me confirme que tout est ok.

Bref je nyamding tout ceci pour dire deux choses:

1. Un hoquet répétitif peut cacher une grave infection. Je la traînais depuis des années et j’allais mourir bêtement comme ça...

2. Je recommande fortement les hôpitaux indiens. La qualité des soins est exceptionnelle. La compétence des médecins une référence.

Les infrastructures hospitalières aux standards et normes de haute qualité : la simple prise de sang est différente de notre méthode.

Tout est grâce. Parti cherché ma tontine, je m’évite une mort lente, je me fais un check up, je me soigne. Et presque kdo.

Et je découvre l'amour du Christ.

Allez-vous faire soigner en Inde. Le visa se prend en ligne en quelques jours.

Merci.

Gérard Philippe KUISSU MEPHOU