...
...
Responsive image

MENOUA – ENVIRONNEMENT : LA LUTTE CONTRE LES ORDURES A COMMENCE A DSCHANG.

Dschang. Les déchets pleurent leurs mères depuis lundi denier. Leurs dépotoirs sont entrain d'être évacués les uns après les autres. Deux camions bennes et deux tractopelles ont été mobilisés pour la cause.

La nouvelle équipe municipale conduite par Kemleu Tchabgou Jacquis est déjà sur le terrain. Elle a choisi comme premier chantier prioritaire la lutte contre les poubelles qui jonchent la cité universitaire. Magzi, Climador, Mingmeto ont déjà été nettoyés

Ce déploiement témoigne déjà du dynamisme et du discours de campagne de Kemleu Tchabgou Jacquis qui, a déployé à son compte un dispositif impressionnant pour débarrasser la ville des dépotoirs séculaires.

Le souci de voir ses populations vivre dans un environnement sain, d’améliorer leur qualité de vie a été brandi par les candidats du RDPC comme une priorité pour les cinq années à venir. La confiance leur a été accordée et il leur revient de la mériter.

Dschang a engagé la lutte contre les déchets. Pour que cette opération ne soit pas un recommencement perpétuel, il va falloir sensibiliser les populations à la bonne utilisation de leurs déchets. L’AMGED (Agence municipale de la gestion des déchets) de la ville de Dschang s’y est mise, mais dans le cadre de la pré collecte participative. Il va falloir élargir la campagne à l’ensemble de la ville, en mettant en vedette le tri à la source et la concertation avec les riverains des dépotoirs.

Cette action, pratiquement un coup de poing, intervient au moment où le Jeudi de propreté est ressuscité. Une « institution » qui peine à s’enraciner dans les mœurs y compris celles des initiateurs qui, après quelques sorties, finissent par s’essouffler. Le conseil municipal hésitant à brandir l’arme de la répression contre les coupables.


Augustin Roger MOMOKANA