...
...
Responsive image

MENOUA – DSCHANG : IL FAUT SAUVER LE LYCÉE DE FONAKEUKEU.

Spread the love

Le Lycée de Fonakeukeu va très mal. Il sombre au jour le jour. Du fait d’une pratique administrative toujours décriée et jamais abandonnée par les autorités en charge de notre système éducatif. Le problème est celui des affectations du personnel enseignant de l’Etat.

Un SOS vient d’être lancé en direction des fils du village Fonakeukeu, des amis de ce village et des âmes de bonne volonté. Le cri de Sa Majesté Zeufack II Joseph a pour écho: « SOS SAUVONS LE LYCÉE DE FONAKEUKEU. Ce lycée qui compte près de 500 élèves pour seulement 06 enseignants de l’Etat.

Pourtant le Lycée de Fonakeukeu n’est pas un inconnu sur le plan national. Il s’est illustré comme étant le meilleur en philosophie. « Il y a quelques années, le Lycée de Fonakeukeu remportait le Prix National de la Meilleure dissertation philosophique au Cameroun », rappelle le chef du village.

Cette prouesse n’a pas empêché le gouvernement d’adopter à son encontre un politique de vidage car, depuis lors il ne cesse de se voir vider de ses enseignants. Comble du malheur, ce lycée a perdu, à la faveur des récentes affectations aux Enseignements secondaires, ses deux surveillants généraux ainsi que son unique professeur de mathématique.

Alors que l’année scolaire est rendue bientôt au trimestre des examens de fins d’année, l’ADF (Association pour le développement de Fonakeukeu) dont Kenfack Justin est le président en exercice a lancé initié un appel à la générosité des filles et fils du village. Il s’agit de mobiliser les ressources nécessaires pour recruter et payer les vacataires dont l’effectif actuel est de 22 enseignants.

La nécessité s’impose de « remplacer urgemment les enseignants affectés par des vacataires qui conduiront les élèves jusqu’aux examens de fin d’année ». Pour cela il va falloir de l’argent, les caisses de l’AFD sont déjà vides, et le budget de l’APEE (Association des parents d’élèves et enseignants) ne pouvant pas se permettre une dépense supplémentaire.

Sa Majesté Zeufack II Joseph qui relaie l’appel de l’ADF insiste sur le caractère volontaire des contributions. Elles ne sont donc pas contraignantes. « Ces contributions [qui] se veulent volontaires », écrit-il dans le SOS auquel Sinotables a eu accès.

Afin de permettre que cette initiative connaisse une traçabilité sans faille. Une seule adresse a été choisie pour recevoir les contributions. Il s’agit de Chouffo Nguefack Paul en sa qualité de président régional de l’ADF Menoua et président du Conseil d’Établissement du Lycée de Fonakeukeu.

Augustin Roger MOMOKANA