...
...
Responsive image

CAMEROUN – COVID-19 : COMMENT LE GOUVERNEMENT PEUT-IL ÊTRE AUSSI COMPLAISANT ?

« Le gouvernement demande aux populations de vaquer librement à leurs occupations, en évitant les déplacements non nécessaires et les lieux de rassemblement(…) » : extrait du communiqué sanctionné la concertation interministérielle restreinte du 18 mars 2020.

Le gouvernement camerounais a certes pris 13 mesures de riposte contre le Covid-19, il va sans dire que ces restrictions ne sont pas à la mesure de l’ampleur que prend cette crise sanitaire planétaire. Il manque une mesure de restriction indispensable. C’est le confinement total et absolu. Si la Chine n’avait pas laissé des personnes affectées sortir de son territoire, on n’en serait pas où nous en sommes aujourd’hui. Avec plus de 150 pays touchés. Si les États n’avaient pas décidé d’évacuer les ressortissants de Wuhan qui est une ville industrielle où de nombreuses entreprises ont des usines délocalisées. Un pays comme l’Italie en paie les frais avec ses milliers de morts.

Le confinement est la seule mesure qui pourra aider les camerounais à minimiser le risque de propagation du coronavirus. Le gouvernement ne voit pas encore l’affaire sous cet angle. Elle pourra agir trop tard. Que signifie confinement ? Il signifie en termes simples et claires que chacun reste chez soi. Pas de sortie sous quel que prétexte que ce soit. Plus travail ou de marché. Plus de divagation d’animaux domestiques. Le coronavirus n’est pas une maladie qui donne le lait. Elle décime les humains comme la peste porcine. Si d’aventure quelqu’un souhaite mourir, qu’il n’entraine pas avec soi ceux qui ne demandent qu’à vivre.

Rappel indispensable, si vous êtes au #Cameroun et que vous avez :
- une toux sèche
- de la fièvre
- des difficultés respiratoires

et éventuellement :
- une congestion nasale
- de la diarrhée
- mal à la gorge

1/N'ALLEZ PAS À L'HÔPITAL
2/ISOLEZ-VOUS
3/APPELEZ LE 1510

Les enfants ne vont plus à l’école. Mais la vie continue. Ils sont dans les rues, les marchés fonctionnent, les gens vont au bureau, l’assemblée nationale est en session, les déplacements d’une ville à l’autre n’ont pas été suspendues comme le prévoit le COMMUNIQUE du premier Ministre Chief Joseph Dion Ngute. Les populations semblent ne pas mesurer la gravité de la grande pandémie.

Comment croire que le Cameroun ne va pas faire face, comme vient de le signaler le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, à la « pire » pandémie de son histoire ? Il ne faudrait pas voir en cette interpellation un complot ou une malédiction, mais une sonnette d’alerte.

Au lieu de mettre sa vie en danger, les travailleurs pourraient prendre leur congé, ou tout simplement s’abonner aux travailleurs absents si le gouvernement persiste dans sa voie actuelle. Le gouvernement devrait prendre la mesure indispensable et faire respecter les 13 mesures de riposte édictées.

Ce ne pas une pure plaisanterie de dire que si chacun reste chez soi, la pandémie va chuter pour disparaître. A Dschang, si la ville est mise en quarantaine, il va sans dire que le risque sera minimisé. Même si cette disposition arrivait tard. Ce qui est regrettable pour notre ville c’est l’absence de dispositions spécifiques pour d’éventuels cas. Selon le Chef du district de santé, les éventuels cas devront être évacués vers l’Hôpital régional de Bafoussam où le dispositif d’accueil a été aménagé.

L’incrédulité, la banalisation ne sont pas uniquement des comportements à la charge des individus, elles sont aussi imputables aux États et gouvernements à l’instar du Cameroun. Comment un gouvernement peut-il ne pas prendre au sérieux la pandémie lorsque les spécialistes demandent déjà aux personnes qui manifesteraient des signes de coronavirus de ne pas se rendre dans un hôpital mais d’appeler au 1510 afin qu’une équipe appropriée viennent les chercher ?

Le coronavirus aura des répercussions désastreuses sur l’économie mondiale, sur les modes de gestion des entreprises, et sur les pratiques culturelles. 200 000 cas, 9000 morts. Le bilan est impressionnant. Mais certains chercheurs envisagent jusqu’à plus d’un million de morts. La seule façon de se mettre à l’abri, c’est le confinement total.
L’OMS annonce le début des premiers essais d’un vaccin contre le Covid-19


Augustin Roger MOMOKANA

CAMEROUN – COVID-19 : COMMENT LE GOUVERNEMENT PEUT-IL ÊTRE AUSSI COMPLAISANT ? – Sinotables