...
...
Responsive image

CAMEROUN – COVID-19 : UNE SANCTION DE L’AUTORITE ADMINISTRATIVE QUI DOIT INSPIRER D’AUTRES.

Deux jours déjà que le sous-préfet de l’arrondissement de Dschang, accompagné de gendarmes descend sur terrain dès la tombée de la nuit à l’effet de contraindre les commerçants réfractaires aux prescriptions gouvernementales dans la lutte contre le coronavirus à fermer boutique.

Certains incrédules pensent que le coronavirus est une pandémie pour les Blancs. Même face aux nombreux décès dont le dernier en date et sans doute le plus célèbre est celui de l’icône de la musique Manu Dibango, ils répondent que c’est parce que « son organisme n’était plus tropicalisé.»

Pourtant le Covid-19 fait ses victimes. Le monde en est tout simplement tétanisé, comptant ses morts par milliers.

Afin que les réfractaires comprennent que l’heure n’est plus au jeu. Puisqu’il s’agit de garantir la santé de ses administrés le préfet de la Mefou et Afamba, à Mfou, près de Yaoundé, s’est vu tout simplement obligé de fermer un débit de boisson.

« Est, pour compter de la date de signature du présent Arrêté, ordonné la fermeture pour une durée de 60 jours (du lundi 23 mars au jeudi 21 mai 2020), du débit de boissons dénommé « Sun City ».

M. Ndjikdent Emmanuel Maziel reproche à l’établissement de loisirs en question d’avoir fonctionné « au-delà de 18h », le « non respect des prescriptions gouvernementales pour la lutte contre le Covid-19 », la « rébellion », et la « violence verbale de la tenancière sur les Forces du Maintien de l’Ordre ».

Ekoume Jules Eric, le sous-préfet de Dschang, ne va pas passer son temps à courir après des incrédules. Après ces quelques jours de sensibilisation, il devra passer à quelques sanctions. Contre les commerçants ne sont pas encore prêts à respecter scrupuleusement les prescriptions gouvernementales qui comprennent les 13 points de la riposte édicté par le Premier Ministre chef du gouvernement d’une part, et les plages horaires du ministre du commerce s’agissant de l’ouverture et de la fermeture des marchés d’autre part.

A titre de rappel, les commerçants sont tenus à l’obligation de respecter les mesures du ministère du commerce ci-après:
- 5h-7h: Nettoyage du marché,
- 7h-16h: Ouverture et vente au public,
- 16h-18h: Nettoyage du marché
- 18h05: Fermeture du marché

Ces mesures, selon le MINCOMMERCE, visent la saine gestion des flux dans les marchés.

Augustin Roger MOMOKANA