...
...
Responsive image

3e GUERRE MONDIALE- COVID-19 : QUELS SONT LES PAYS QUI ONT LE PLUS PEUR DU CORONAVIRUS?

La première et la deuxième guerre mondiale furent militaires. La 3e quant à elle est sanitaire. Plus de 150 pays dans le monde sont concernés par la guerre contre le Covid-19 ou encore maladie à Coronavirus 2019. Consultez les statistiques de recherches lancées sur le moteur de recherche google par SEMrush sont publiées par Forbes.

- États-Unis : 160 800 000
- Allemagne : 39 504 000
- Brésil : 32 304 000
- Canada : 26 400 000
- France : 26 400 000
- Inde : 26 400 000
- Italie : 26 400 000
- Royaume-Uni : 26 400 000
- Australie : 17 664 000
- Mexique : 17 664 000
- Espagne : 14 480 000
- Argentine : 7 920 000
- Pays-Bas : 7 920 000
- Colombie : 6480 000
- Philippines : 6 480 000
- Turquie : 6 480 000
- Chilie : 5 280 000
- Suède : 5 280 000
- Autriche : 4 344 000
- Malaisie : 4 344 000
- Belgique : 3 552 000
- Indonésie : 3 552 000
- Pérou : 3 552 000
- Afrique du Sud : 3 552 000
- Suisse : 3 552 000
- Portugal : 2 904 000
- Irelande : 2 376 000
- Nouvelle-Zélande : 2 376 000
- Pakistan : 2 376 000
- Roumanie : 2 376 000
- Singapour : 2 376 000
- Emirats : 2 376 000
- Pays-Bas : 1 980 360
- Danemark : 1 944 000
- Equateur : 1 944 000
- Venezuela : 1 944 000
-Norvège : 1 588 800
- Thailande : 1 588 800
- République Tchèque : 1 300 800
- Finlande : 1 300 800
- Hongrie : 1 300 800
- Japon : 1 300 800
- Pologne : 1 300 800
- Sri-lanka : 1 300 800
- Vietnam : 1 300 800
- Croatie : 1 065 600
- Hong-Kong : 1 065 600
- Nigeria : 1 065 600

Ce tableau indique le niveau d'inquiétude de la planète. Les pays du monde les plus inquiets -ceux dont la recherche sur le thème "Coronavirus" sur Google se situe au-dessus d’un million web en 2020. Forbes.

Malgré les morts et le taux de propagation de plus en plus grandissants, le monde garde espoir. Un espoir qu’il fonde sur les mesures de base recommandées par l’OMS pour combattre l’ennemi. Il s’agit du lavage des mains, de la distanciation sociale, etc.

Choisir le lavage des mains à l’eau propre courante ou la solution hydroalacoolisée pour se désinfecter les mains ? La question mérite d’être posée. Car la lutte contre le nouveau coronavirus n’est pas synonyme de gaspillage.

La lutte contre le Covid-19 prend des proportions incroyables. Elle est entrain de devenir une occasion de gaspiller nos maigres ressources financières. L’eau savonnée et la solution hydroalcoolisée sont tous des antibactériens.

Le citoyen doit choisir la solution accessible ou adaptée à ses moyens. Dans le cas contraire il procède à un gaspillage d’argent. Ou encore, acquérir un flacon de la solution hydroalcoolisée n’est pas à la portée du camerounais ordinaire. Les prix ont flambés sur le marché.

« Utilisez un désinfectant à base d’alcool si vous n’avez pas accès à de l’eau et à du savon », a indiqué le professeur Eric Tchouaket Nguemeleu et son équipe du laboratoire Département des sciences infirmières de l’UQO.

Le professeur Eric Tchouaket Nguemeleu, spécialiste de la biostatistique et de l’économie de la santé, et son équipe ont mené une recherche sur « l’impact économique de la prévention des maladies nosocomiales. »

Selon le chercheur, « En investissant une centaine de dollars dans la prévention en matière d’hygiène des mains, on peut prévenir des cas d’infections qui engendreraient des milliers de dollars et pire, des décès, ce qui n’a pas de prix. »

En conclusion, « Utilisez un désinfectant à base d’alcool si vous n’avez pas accès à de l’eau et à du savon », prescrit le professeur Eric Tchouaket Nguemeleu.

Augustin Roger MOMOKANA