...
...
Responsive image

HOMMAGES : L’ALLIANCE FRANCO-CAMEROUNAISE DE DSCHANG ANNONCE UN CONCERT DÉDIÉ AU ROI MANU DIBANGO.

L’Alliance franco-camerounaise de Dschang porte le deuil du roi de l’afro jazz Manu Dibango. Cet artiste mondialement célèbre a été fauché mardi le 24 mars 2020 à Paris par le nouveau coronavirus.

« Le Monde entier est au courant de la triste nouvelle.... L'Afc de Dschang salue la memoire de LA légende et prie particulièrement les proches, de bien vouloir agréer l'expression d'un sincère sentiment de compassion» : Élie Poudeu est le directeur de l’Alliance franco-camerounaise de Dschang.

Manu Dibango, âgé de 86 ans, est décédé le 24 mars après une semaine d’hospitalisation pour cause du coronavirus. Son décès publié sur sa page Facebook a crée un effet de bombe dans le monde entier et surtout à Dschang où il est connu pour avoir donné en 2004 son nom à la Salle de spectacles de l’Alliance franco-Camerounaise.

Manu Dibango a une histoire particulière avec la ville de Dschang. Bien qu’il n’y mis pas posé les pieds au cours des 30 dernières années de sa vie. Comment cela est-il possible ? Sa rencontre en France avec Joseph Noutenijeu avait permis aux deux hommes de nouer une relation dont le fruit est l’attribution de son nom pour le baptême de la Salle des Spectacles de l’Afc.

« Lors de son stage en France, monsieur Joseph Noutenijeu a eu à travailler dans la billetterie de Manu Dibango. Les deux hommes se rencontraient sans doute pour la première fois. Et dans son rapport envoyé à Monsieur Emmanuel Vaslin, directeur de l’Alliance franco-camerounaise de Dschang à l’époque, Joseph souligne à grand trait cette belle rencontre. »

Le comité de gestion qui porte un projet de construction d’une salle de spectacle, à l’identique de celle de l’Université de Dschang où étaient organisés les spectacles de l’Alliance demande à son stagiaire de voir si le Grand Manu pourrait accepter que la salle de spectacles porte son nom. L’artiste n’y trouvera aucun problème.

Plus tard, en 2004 précisément, la construction de l’ouvrage est achevée et l’inauguration programmée. Manu Dibango qui avait donné son accord pour venir personnellement à cette cérémonie est malheureusement empêché à la dernière minute.

L’ambassadeur de France et son homologue d’Allemagne se rendent à Dschang. Certains témoignent que c’était plutôt pour la réception. D’autres au contraire soutiennent qu’il s’agissait de l’inauguration. Sans la star mondiale ces ambassadeurs auxquels se sont jointes les autorités locales ont rendu un bel hommage au Papy Groove.

Vue de la scène


« Je n’ai jamais compris pourquoi les démarches n’ont plus été entreprises pour que Manu vienne à Dschang. Cela doit son explication, sans doute, dans le style de management. Emmanuel Vaslin qui initié le projet était quelqu’un de très ouvert. Un grand professionnel des arts sans exclusives. Tandis que Marc Boibunon qui réalise le projet quant à lui était plutôt quelqu’un pas très doué en diplomatie. Il aimait la photographie et à l’occasion de cette fête il avait présenté au public une exposition photos sur les « vestiges de la colonisation dans la ville de Dschang », a confié René Pounde à Sinotables.

Pour les adhérents de l’Alliance et le grand public de Dschang, le directeur annonce un grand hommage à Manu Dibango. Il s’agit d’un concert de musique au cours duquel les plus grands succès de l’auteur de « Soul Makossa » seront partagés avec ce public.

« Les membres et les fans seront conviés d'ici peu à lui rendre un humble hommage dans notre salle des spectacles qui porte par ailleurs le Nom "MANU DIBANGO"... » : Elie Poudeu qui conclu « Puisse son âme reposer en paix... Et que ses œuvres influencent et inspirent de nouvelles générations! »

Salle de Spectacles MANU DIBANGO


La Salle Manu Dibango de l’AFC sera-t-elle un jour gradinnée comme l’avaient envisagée ses penseurs. Le projet initiale, copie améliorée de la salle des spectacles et des conférences de l’Université de Dschang a été dessinée par une architecte de Douala proposée par Marilyn Douala Bell de Doual’Art. Elle devait coûter près de 200 millions de FCFA. Le bailleur de fonds n’en disposait que 75 ou 80 millions.

Augustin Roger MOMOKANA

HOMMAGES : L’ALLIANCE FRANCO-CAMEROUNAISE DE DSCHANG ANNONCE UN CONCERT DÉDIÉ AU ROI MANU DIBANGO. – Sinotables