...
...
Responsive image

INTERNATIONAL : HENRI FOSSO NOMME PRESIDENT HONORAIRE DE CROPLIFE CAMEROUN.

Spread the love

Le Camerounais Henri Fosso a été élu, à l’unanimité des membres de CropLife International, président honoraire de CropLife Cameroun. Henri Fosso a rejoint en 1989, à travers sa société FIMEX International, l’Union Phytosanitaire d’Afrique Centrale (UPAC). C’est pendant qu’il préside l’UPAC que cette dernière devient membre de CropLife Africa Middle East (AME) en 2003.

« CropLife AME would like to extend their sincere gratitude to Henri Fosso for his unwavering dedication to the pesticide industry in WCA. »

Après 34 ans de présence continue à la tête de CropLife Cameroun, à laquelle a été élue membre sa société Fimex International, Henri Fosso a pris sa retraite.

« Under his leadership CropLife CM was able to engage with the pesticide industry in Central Africa through responsible ethics and a code of conduct. He was strongly involved in and provided valuable guidance for the preparation of the first pesticide regulations in Cameroon. He further succeeded in engaging with the Ministry of Agriculture and Rural Development (MINADER) in a public-private partnership », indique le communiqué de CropLife Africa Middle East (AME) auquel Sinotables a eu accès.

Pendant son mandat, Henri Fosso «played his role of “The Elder” stamped with wisdom when necessary during the various meetings and workshops in Cameroon and elsewhere in WCA». Ce qui a comme conséquence son élection à l’unanimité des membres, comme « Honorary President of CropLife CM ».

Après son retrait le 05 mars 2020, le fauteuil du président de CropLife Cameroon est désormais occupé par Monsieur Jean Biakath. Il a le profil de l’emploi. Parce que ayant œuvré depuis plus de 30 ans aux côtés de Henri Fosso.

CropLife est le gendarme de l’industrie phytosanitaire mondiale. Sa mission est d’assurer le contrôle et la régulation de l’industrie phytosanitaire qui comprends les engrais, les pesticides, les fongicides et plusieurs autres produits qui rentrent dans l’agriculture.

Augustin Roger MOMOKANA