...
...
Responsive image

E-LEANING : ORANGE CAMEROUN A-T-IL TROMPE L’UNIVERSITÉ DE DSCHANG ?

La société de téléphonie mobile Orange Cameroun déclare aider l’Université de Dschang engagée dans le processus e-leaning.

Pourtant la correspondance du Directeur général d’Orange au Recteur de l’Université de Dschang partagée sur les réseaux sociaux a reçu un accueil plutôt mitigé.

« Afin de garantir la poursuite des activités de formation des étudiants camerounais en cette période de confinement imposée par le COVID-19, Orange Cameroun a mis en place sur sa plateforme pulse.orange.cm dédiée à la jeunesse et particulièrement la communauté estudiantine, un environnement digital baptisé Campus Pulse (https://pulse.orange.cm/fr/campuspulse) qui permet aux étudiants d’accéder gratuitement et sans consommation de data, à une riche sélection de contenus variés et aux plateformes numériques institutionnelles d’enseignements », écrit le directeur d’Orange Cameroun, Frédéric DEBORC, au recteur de l’Université de Dschang, le professeur Roger Tsafack Nanfosso.

L’intention n’est pas d’aider l’Université de Dschang, mais de profiter des besoins de cette institution pour impulser une plateforme que la maison orange a de la peine à commercialiser.
Joël Landry Feuti est expert en sécurité de l’internet et membre d’Internet Society, une organisation internationale qui a pour mission d’« assurer le leadership dans les domaines des normes, de l’éducation et des politiques liées à Internet. » Selon lui, il s’agit d’une « bonne nouvelle pour orange pulse et non les étudiants de l'université de Dschang. » Orange utilise « une situation de crise pour rentabiliser un de leur produit qu'ils n'ont pas réussi à vendre. » poursuit-il.

Pour argumenter, Joël Landry Feuti fait savoir que « Le choix de rediriger le trafic vers pulse pour rendre gratuit a pour but de donner de la visibilité à pulse. À ce moment on peut comprendre que c'est plus l'université qui rend service à orange. Revenons un peu à la pratique : si deux étudiants ont à la fois chacun son modem Wi-Fi portatif et l'un est chez orange et l'autre chez un autre opérateur, Choisissent tous deux d'utiliser un modem ensemble l'un après l'autre afin d'économiser en batterie, et qu'ils sont en train de suivre un cour, si la batterie du premier modem s'épuise il va falloir changer entièrement la plate-forme de travail voir une interruption de la continuité de travail. Imaginez vous un seul instant que ce soit l'évaluation, la session sera fermé et le reste des questions considérer comme abandonné.»

Stéphane Teche ne partage pas l’avis de l’expert. Pour lui, il s’agit d’une « Bonne nouvelle pour les étudiants de l’UDs » et rien d’autre.

Pour rappel, la nécessité du e-learning est apparue aux responsables de l’université de Dschang comme l’alternative face au confinement imposé par la riposte au nouveau coronavirus. La plateforme https://fs-elearning.univ-dschang.org/ communiquée aux étudiants a nécessairement d’une bonne connexion internet stable et permanente pour faciliter le partage de connaissance entre les enseignants et les étudiants.

Augustin Roger MOMOKANA