...
...
Responsive image

COVID-19 : POUR ENTRER OU TRAVERSER LA MENOUA VOUS DEVEZ DÉSORMAIS MONTRER PATTES BLANCHES.

Spread the love

« Ce n’est pas pour effrayer les gens, mais pour les rassurer et rassurer tous ceux qui vivent dans le département de la Menoua. Il s’agit de contrôler tout le monde. De faire en sorte que nous n’ayons plus de nouveaux cas dans notre département » : Jacquis Kemleu Tchabgou, maire de la Commune de Dschang.

La Menoua a renforcé ses mesures barrière ce mardi. A l’issue de la première réunion du comité ad hoc de lutte contre le coronavirus. Il s’agit de barrer la voie à la progression des cas dans le département.

Non seulement le préfet de la Menoua a pris un arrêté interdisant la consommation des boissons dans les vente à emporter, les bars, stations services et autres, mais les maires de Dschang, Fongo-Tongo et Fokoué ont instauré la prise absolue de la température pour tous à l’entrée de leur commune respective.

Ainsi, les personnels retenus par les trois mairies ont été formés à l’utilisation du thermo flash. Ils vont se déployer dès ce mercredi aux entrées et sorties de leur territoire respectif.

Toute personne, piétonne ou motorisée, n’entrera dans la Commune qu’après avoir subi le test de la température. S’agissant des cars de transport et autres, les passagers seront testés, pulvérisés au chlore et le véhicule désinfecté.

Dr Takoudjou Tassomba Léon, le chef du district de santé de Dschang qui a animé la formation, en présence du maire de Dschang Jacquis Kemleu Tchabgou, a prescrit aux participants la pondérance et la gentillesse.

« Vous ne toucherez à personne. Vous vous présentez. Vous lui demandez gentiment de vous permettre de prendre sa température. Puis vous le flachez et vous lui communiquez sa température », leur a-t-il instruit.

La formation qui avait pour cadre la salle de réunion de la coopération au bâtiment des Services techniques de la Commune de Dschang, avait été précédée en matinée par une réunion d’évaluation de la situation générale dans le département.

Présidée par le préfet de la Menoua Mboke Godlive Ntua assisté du 1er Adjoint préfectoral Evaga Adelphe, la réunion a permis de faire un tour général de la situation. Ainsi après un brillant exposé du chef du district de santé, Dr Takoudjou Tassomba Léon, celui du directeur de l’Hôpital de district de Dschang, les sous-préfets et les maires ont tour à tour pris la parole pour dresser le bilan des actions menées et projetées dans leur circonscription respective.

De cette réunion il ressort que la Menoua a enregistré, à la date du 21 avril 2020, 03 cas testés positifs et 07 cas en attente des résultats. Ces cas sont pris en charge dans deux hôpitaux de la ville de Dschang.

Par ailleurs et fort curieusement, l’hôpital de district de Dschang ne dispose pas de respirateur. Lui qui prend en charge des malades. Le seul respirateur disponible dans le département vient d’être donné par l’industriel Dieudonné Bougne, Pdg du Groupe Bocom. Il l’a fait au Centre médical polyvalent et communautaire de Banock, dans l’arrondissement de Penka-Michel.

Augustin Roger MOMOKANA