...
...
Responsive image

MENOUA – RECEPTION DE LA ROUTE GRAVILLONNEE BANSOA CHEFFERIE-BAMENDJOU ET DU LYCÉE DE BANSOA BRI.

Spread the love

« Il ne nous reste plus qu’à trouver de nouvelles opportunités de développement. Car notre département est désormais relié par des routes bitumées à la Mifi, au Haut-Nkam, au Moungo, et aux Hauts-Plateaux », Guillaume Mbakam Chouga.

Deux importants ouvrages ont été réceptionnés par le préfet du département de la Menoua vendredi 25 avril 2020 à Bansoa, dans l’arrondissement de Penka-Michel.

Il s’agit d’une part de la route reliant la localité de Bansoa chefferie, département de la Menoua à celle de Bamendjou, dans le département des Hauts-Plateaux ; d’autre part du campus annexe du lycée de Bansoa-Bri.

Coupure ruban symbolique sur la route

Outre le préfet de la Menoua, le sous-préfet et le maire de Penka-Michel, le délégué régional des travaux publics de l’Ouest, les chefs supérieurs Bansoa et Baloum étaient de la fête.

Les réalisations financés sous fonds publics, Budget d’investissement public, ont été obtenus grâce à l’homme d’affaires Guillaume Mbakam Chouga, plus connu sous le pseudonyme Green Oil, du nom de sa société spécialisé dans les produits pétroliers.

« Que cette route soit la route du développement. Pas une route de la mort. Que cette route ne soit pas une entrée pour les bandits. Pour entrer vite et fuir vite. Soyez vigilants parce que maintenant vous êtes ouverts », Mboke Godlive Ntua, préfet de la Menoua.

Coupant le ruban pour ouvrir officiellement la route de 4 km à la circulation, le préfet a demandé que cette route soit entretenue et serve les bonnes et justes causes. Elle ne doit ni favoriser les mouvements des bandits ni permettre le développement de la délinquance routière.

D’ailleurs, avant la coupure du ruban symbolique, Sa Majesté Tchinda, chef supérieur Bansoa a ordonné à ses serviteurs d’épandre du sel sur la chaussée. Il s’agit d’une tradition bien bamiléké qui a valeur de bénédiction. Puis il a personnellement remis un arbre de paix à l’honorable député Mbakam Chouga Guillaume. Pour l’encourager à davantage d’investissements pour le bien-être des populations.

Au niveau du campus annexe du Lycée de Bansoa-Bri, le préfet de la Menoua et sa forte délégation ont tout simplement été émerveillés par la qualité du bâtiment. Il s’agit d’un imposant immeuble R+2 composé de 24 salles de classe, 12 toilettes modernes, 03 bureaux et 03 secrétariats.

« C’est une extension du lycée de Bansoa Bri avec pour ambition que ce soit un lycée polyvalent. C’est un bâtiment qui a des caractéristique pour accueillir une école technique » : Délégué régional du ministère des Travaux publics.

Bâtiment annexe du Lycée de Bansoa-Bri

L’idée derrière ce bâtiment est d’obtenir de l’Etat la transformation du lycée de Bansoa-Bri en Lycée polyvalent. Raison pour laquelle les installations offrent l’allure d’un campus pour l’enseignement plutôt professionnel.

Pour se quitter, le député Guillaume Mbakam Chouga a remis 09 thermo flash au maire de Penka-Michel. Il s’agit d’un outil destiné à prendre la température des usagers des services publics de la ville , en l’occurrence à la sous-préfecture, à l’hôtel de ville, à la brigade de gendarmerie, à la police et au palais royal ; pour ne citer que ces quelques sites.

« Que le peuple Bansoa vous encourage et vous soutienne à aller de l’avant. Afin que vous fassiez plus que ce que vous avez déjà fait. Vous avez déjà le drapeau des Bansoa », Sa Majesté Tchinda.

Guillaume Mbakam Chouga a demandé à la population de payer ses impôts afin de permettre à l’Etat de financer d’autres projets ici et ailleurs. Il a par ailleurs appelé ces populations à collaborer avec les autorités afin que « notre vie et nos activités de fassent dans la paix et la quiétude ».

Augustin Roger MOMOKANA