...
...
Responsive image

Le monde post Covid-19 : Ajuster notre comportement vis-à-vis de la société par des gestes simples.

Spread the love

Au-delà de faire preuve de civisme en accordant le maximum de respect aux règles mises en place par les autorités compétentes, d’autres comportements d’autodiscipline sont nécessaires. Par exemple, faire attention à ce que nous diffusons sur les médias sociaux.

Sur le plan individuel

Ajuster notre comportement vis-à-vis de la société par des gestes simples. Cela y va de notre responsabilité sociale. Il revient à aire montre de plus de discipline dans notre comportement de tous les jours : respecter les directives édictées par les autorités compétentes : confinement, distanciation sociale, lavage ou désinfection des mains, port du masque respiratoire, etc.

Au-delà de faire preuve de civisme en accordant le maximum de respect aux règles mises en place par les autorités compétentes, d’autres comportements d’autodiscipline sont nécessaires. Par exemple, faire attention à ce que nous diffusons sur les médias sociaux. La peur est en effet un terreau fertile pour la propagation de rumeurs, idées reçues et fausses informations. Avec la crise du coronavirus et l’explosion des moyens de communication, un nombre important d’informations douteuses circulent.

Certaines d’entre elles peuvent prêter à rire, mais certaines de ces Fake News sont potentiellement dangereuses. Il est donc nécessaire d’apprendre à décrypter les Fake news. Après la crise, l’école aura un rôle fondamental à jouer afin d’inculquer ces reflexes aux élèves. En résumé, il s’agit d’apprendre à rester en alerte pour débusquer les Fake News afin de faire la différence entre le vrai et l’ivraie.

Les nouvelles solidarités

Avec la crise, il est de plus en plus évident que la mise en place de nouvelles solidarités est incontournable. Il s’agit de gestes aussi simples que de proposer de l’aide à ses voisins lorsqu’on est en bonne santé et qu’on a du temps afin d’offrir de l’aide pour des courses aux magasins, à la pharmacie ou autre. On peut également se porter volontaire pour la diffusion des informations utiles : distribuer des tracts, faire un appel sur les réseaux sociaux. Tout cela en respectant bien la distanciation sociale demandée par les autorités sanitaires.

On peut également mettre l’accent sur l’attention qu’on accorde aux personnes fragiles. Il faut en effet veiller particulièrement sur les personnes les plus précaires comme les personnes âgées, les SDF, les handicapés et malades, etc. Les centres d’accueil en journée sont fermés. Plus que tout un peu de chaleur humaine et le maintien de liens sociaux seront importants pour traverser cette période inédite.

Un autre changement de comportement à pérenniser serait celui de faire ses courses en respectant les règles sanitaires et en évitant des comportements individualistes et en pensant aux autres : faire la file quand il le faut en gardant les distances nécessaires ; ne pas se servir en marchandises plus qu’il n’en faut…

Limiter la production de mes déchets

Pendant le confinement, beaucoup de services publics doivent continuer à fonctionner mais avec des équipes réduites pour cause de maladie. Il faut donc faire de son mieux pour limiter d’éventuels goulots d’étranglement. Par exemple, réduire au maximum la production de nos déchets domestiques.

Bertrand Roger JIOGUE