...
...
Responsive image

En images- Le lancement à Dschang de la campagne de riposte contre la Covid-19 de la Fondation Ma’a Maffo Ntoukem.

Spread the love

Sous des conditions atmosphériques peut favorables, la Fondation Ma’a Maffo Ntoukam-une organisation créée en 2000 par Dr Albert Zeufack en hommage à celle qui l’a mis au monde-a procédé au lancement dimanche 15 juin de sa campagne de riposte contre la Covid-19 dans le groupement Foréké-Dschang.

Malgré la consistance du don, l’esplanade du palais royal qui donne à la paroisse St Paul Apôtre de Foréké-Dschang et à l’École Catholique Saint Mathias a accueilli des personnes triées sur le volet et dûment invitées soit parce qu’elles sont chef d’institution soit parce qu’elles représentent une institution conviées.

Au premier rang, Sa Majesté Djoumessi III Wamba Mathias, chef supérieur du groupement Foréké-Dschang entouré de Fodong Ngui et d’une demi-dizaine de notables.

Très en vue aussi M. Nzontsa Pelé, le maitre de la SIL du Dr Albert Zeufack parti du groupement Fotetsa où il s’est retiré après avoir pris sa retraite pour honorer de sa présence l’invitation à lui envoyée par son ancien élève devenu, aujourd’hui, Economiste en Chef de la Banque Mondiale chargé de la Région Afrique. « Dr ZEUFACK Albert Gaspard a été mon élève à la SIL en 1972Il était le plus jeune et le meilleur de la classe. Il avait moins de 6 ans tandis que les autres avaient entre 7 et 8 ans. (…) m’inviter ici, comme d’ailleurs aux cérémonies de remise des bourses d’excellence scolaires, est une marque de reconnaissance. Je suis fier de lui… ».

Dans son mot de bienvenue, Dr Zeumo Nguenang Marcelin, au nom du Dr Albert Zeufack, président de la Fondation, retenu à Washington à cause de la fermeture des frontières en relation à la riposte contre la pandémie, a détaillé les raisons de la campagne dont il a d’ailleurs dessiné les contours. En résumé, cet événement se situe dans le même registre que les bourses de l’excellence octroyées par la Fondation Ma’a Maffo Ntoukem depuis une quinzaine d’année. A la différence qu’elle vise à soutenir les efforts déjà entamés dans la lutte contre le coronavirus.

Le don comprend 17 dispositifs à pédale pour le lavage des mains, 200 bouteilles de savon en liquide, 3000 masques faciaux, 35 sacs de riz de 5kg chacun, des carrés de savon pour les enseignants, les infirmiers, les prêtres, les chefs de village, et une enveloppe financière pour le transport de ce kit.

Par la suite, la parole est revenue à Madame Maffo Kenne. Infirmière à l’hôpital de district de santé de Dschang, elle a entretenu l’assistance sur les mesures barrières, avec une emphase sur le lavage des mains, la distanciation sociale et le port du masque facial. Elle n’a pas oublié les signes du Coronavirus, avant de rappeler ce que l’on doit faire en cas de l’un de ces symptômes.

Pour joindre l’acte à la parole, Madame Maffo Kenne a prié sa Majesté Djoumessi III Wamba Mathias à venir faire une démonstration du lavage des mains. Une invitation qui a fait rire l’assistance surprise par cette option prise par l’infirmière. Tout s’est heureusement bien passé. Elle a terminé son intervention par la distribution des masques aux invités, suivi de la démonstration de son port.

A peine assis, Sa Majesté est à nouveau invité par le maitre des cérémonies à prendre la parole. Un grand moment pour cette cérémonie sur mesure. Dans son allocution, deux faits saillants : la pandémie à coronavirus a marqué le groupement Foréké-Dschang à jamais. « Cette pandémie est tombée sur nous comme la pluie». Il fait allusion au décès du professeur Momo Bernard-Coordonateur du Programme National de Gouvernance- et à celui de son épouse quelques jours plus tard. S’agissant du don à proprement parlé, Sa Majesté Djoumessi III Wamba Mathias a insisté sur sa valeur didactique et pédagogique. « Ce qui nous intéresse c’est la sensibilisation que nous allons faire grâce à ce don. Car la Fondation ne peut pas donner à tout le village », a-t-il expliqué.

Photo de famille en plusieurs séries. Sur la photo et autour de sa majesté le chef supérieur du groupement Foréké-Dschang uniquement les personnes dûment invitées. Tous n’ont pas pu avoir une photo unique, compte tenu de la distanciation sociale. Les organisateurs ne badinent pas avec les mesures barrières édictées par le gouvernement de la République du Cameroun.

A l’issue de la photo de famille, Sa Majesté Djoumessi III Wamba Mathias s’est fait présenté les dons individuels. Puis a posé au milieu des laves mains avant de regagner son trône. Ouvrant ainsi le bal de la distribution des kits. Ainsi sont passés tour à tour devant le donateur :

La paroisse Saint Paul Apôtre de Foréké-Dschang représentée par son curé l’abbé Georges Ndumdap. A la suite du palais royal représenté par son nwalah. « Nous sommes très heureux et disons tout simplement merci à la Fondation Ma’a Maffo Ntoukem. Quand ses enfants sont en difficulté le Seigneur ne descend pas du ciel mais il suscite des personnes autour de nous pour nous montrer qu’il ne nous abandonne pas. Nous allons continuer à prier pour elle, afin qu’elle ait toujours de quoi partager avec les autres »

Le Centre de santé Intégré de Maka représenté par son infirmier-Chef Madame Sadeffo: « Nous remercions la Fondation pour son geste contre la Covid-19. Mais nous la prions de penser à la protection du personnel soignant. Je veux parler des gants, des blouses, des masques. Nous qui sommes dans les villages, ce n’est pas régulièrement que les choses arrivent jusqu’à notre niveau.»

L’Ecole publique de Ngui Groupe 2 représentée par sa directrice

L’Ecole publique d’Application Groupe 2 de Foréké-Dschang:
« Nous n’aurons jamais assez de mots pour dire merci à la Fondation Ma’a Maffo Ntoukem. Nous la connaissions dans le cadre des bourses de l’excellence scolaire. Aujourd’hui elle nous présente son autre visage. Celui de la philanthropie contre la pandémie du coronavirus. Je pense que son don est geste qui nous interpelle nous tous : les enseignants et les élèves à plus de responsabilité, à une vigilance accrue. »

Le Lycée de Zenme représenté par un responsable administratif

Le Lycée de Litieu représenté, le Lycée technique de Dschang, l’école catholique Saint Mathias de Foréké-Dschang et la Clinique Saint Constant de Dr Demaze représentée ont aussi reçu chacun son kit.

Ma’a Gabon représentée par sa promotrice
« Je suis très contente. Je dis merci à la Fondation qui vient ainsi de nous aider à mieux lutter contre la Corona [Virus, ndlr]. Que Dieu donne à ses enfants longue vie et de quoi venir toujours regarder ceux qui sont dans le besoin. »

Le village Nzideng représenté par son chef

Le village Assan représenté par son chef

Avant de prendre congé de l’assistance, Sa Majesté Djoumessi III Wamba Mathias s’est fendu un appel en direction des élites et des associations de son groupement. « La Fondation Ma’a Maffo Ntoukem a toujours été présente à travers les bourses de l’excellence scolaire. Aujourd’hui elle vient nous aider à lutter contre le coronavirus (...) Elle n’est pas le seul fils de ce groupement. Que les autres imitent son exemple », a-t-il lancé.

Pour sa part le représentant de la Fondation, Dr Zeumo Nguenang Marcelin, a annoncé que la campagne ne fait que commencer. « Les équipes de la Fondation vont être déployées sur le terrain dès demain [dimanche, 15 juin] à l’effet de distribuer les masques aux populations. Ainsi elles se rendront à la paroisse, dans les écoles, les lycées, les chefferies et autres. Quant à vous qui venez de recevoir les kits, je puis vous rassurer que vous serez ravitaillés en savon liquide sur une période de six semaines. »


La Fondation est une œuvre sociale et philanthropique dont la réputation couvre l’ensemble du département de la Menoua. Lorsqu’elle décerne chaque année plus de 350 bourses d'excellence aux meilleurs élèves et des prix aux meilleurs enseignants du groupement Foréké-Dschang, on ne peut pas dire que ces enfants et ces enseignants habitent tous dans ce territoire. En plus, son soutien à la santé a toujours été perçu comme une manne du ciel. En 2015, par exemple, elle a fait venir l’ASCOVIME qui, en 48heures, a consulté 1800 patients, réalisé plus de 25 opérations chirurgicales, distribué plus de 75 pires de lunettes, distribué gratuitement des médicaments aux personnes examinés.

Augustin Roger MOMOKANA

Riposte contre la Covid-19 : Albert Zeufack fait honneur à son maître de la SIL.