...
...
Responsive image

Environnement : les ménages de Dschang invités à mieux gérer leurs ordures.

Spread the love

Une campagne d’information, d’éducation et de communication menée par l’association ERA-Cameroun (Environnement-recherche-action au Cameroun) à l’attention des ménages a été lancée jeudi 16 juillet à Dschang.

L’objectif de cette campagne est d’amener les ménages à adhérer à la pré-collecte participative des ordures initiée par la Commune de Dschang via l’Agence municipale de gestion des déchets (AMGED).

La pré-collecte participative des déchets consiste pour l’AMGED à se déployer auprès des ménages abonnés pour retirer les ordures ménagères et les transporter directement à la plateforme de compostage de Ngui.

Une fois sur la plateforme les ordures sont transformées en compost destiné à la fertilisation des sols agricoles.

Cette opération rendue à sa troisième années, est assuré sur le terrain par trois organisations de la société civile conventionnées qui, munies du tricycle, vont dans les quartiers et à des endroits inaccessibles aux camions à compaction pour collecter les ordures.
Moyennant un abonnement mensuel à partir de 500 FCFA, le ménage abonné reçoit un numéro d’identification et est fixé sur un calendrier de ramassage de ses ordures.

Lors du lancement de la campagne, M. Engelbert NCHUANTEU TCHOUBA de ERA-Cameroun a conduit une caravane à travers les artères de Dschang.
Suivant un itinéraire élaboré de concert avec les responsables des trois associations conventionnées. Ce déploiement a permis d’aller à la rencontre des populations des quartiers.

A chaque escale, l’équipe d’animation composée d’hommes et de femmes a attiré la foule, expliqué l’objet de son déploiement, enregistrés d’éventuelles plaintes des abonnées et inscrit de nouveaux abonnées. Des morceaux de savon et du savon en poudre ont été distribués uns et les autres pour les encourager.

Si visiblement le message a été bien accueilli par les populations, il demeure que les moyens (tricycles) pour accélérer la pré-collecte participative peuvent s’avérer insuffisants. Au cours de cette caravane, des tricycles ont été aperçus chez les réparateurs.

Le CEPDEL, TOCKEM et ADECOTEC sont les organisations conventionnées. Chacun s’occupe d’un secteur précis de la ville de Dschang. Si le CEPDEL (Centre pour l’environnement, le partenariat et le développement local) couvre la zone de Keleng Nomeny à Carrefour Yves, ADECOTEC (Actions de développement des collectivités territoriales au Cameroun) pour sa part opère dans Foréké-Dschang et à Tchoualé, tandis que TOCKEM couvre à partir de Pont CAPLAME jusqu’au marché de Foto, en passant par le Centre administratif.

L'équipe des animateurs au "Carrefour Yves"


Grâce à cette campagne étalée sur trois mois, la Commune de Dschang souhaite sensibiliser et mobiliser ses ménages contre l’incivisme, l’insalubrité, et en faveur de la participation citoyenne.

La première retombée escomptée de cette campagne est la santé. Car il s’agit d’amener les citoyens à vivre dans un environnement sain. A cela ajoutons la pratique de l’agriculture biologique pour laquelle Dschang travaille pour devenir un marché à l’échelle nationale.
Lors de la caravane, les ménages qui ont souscrit leur abonnement ont bénéficié d’un mois gratuit, soit deux mois pour un seul payé.

Augustin Roger MOMOKANA