...
...
Responsive image

Menoua : les 100 premiers jours de l’exécutif municipal de Fokoué évalués avec la presse nationale.

Spread the love

Un effort est fait dans le département de la Menoua par les municipalités pour informer les populations, de l’intérieur et de l’extérieur, des actions qui sont menées au quotidien et des difficultés rencontrées dans leur déploiement.

Vendredi 17 juillet 2020, l’hôtel de ville de Fokoué a accueilli un important parterre de journalistes de la presse locale et nationale. Ils répondaient à une invitation de madame la maire Adrienne Paule DEMENOU TAPAMO.

Madame DEMENOU TAPAMO a souhaité échanger avec la presse sur ses 100 premiers jours de son second mandat à la tête de l’exécutif municipal de Fokoué.

Entourée par l’honorable député Pierre Marie Tikobau et le représentant du Sous-préfet de l’arrondissement de Fokoué, et sous les regards attentifs du président de la section locale du RDPC, des conseillers municipaux et des représentants des forces vives, Madame Adrienne Paule DEMENOU TAPAMO a égrené ses premières réalisations et dévoilé ses objectifs phares pour ce mandat qu’elle place sous le signe de « Mandature de l’élévation ».

« Ensemble sortons notre municipalité des maux qui la minent », scande madame la Maire de la Commune de Fokoué qui a récemment été portée à la tête de l’association des Communes et Villes Unies du Cameroun (CVUC) Menoua, l’organisation qui regroupe à l’échelle départementale les chefs des exécutifs municipaux. Son rêve est doter cette instance d’un siège dit Hôtel du CVUC à Dschang.

« La mandature de l’élévation » se caractérise par le renforcement de la proximité avec les populations, l’association des forces vives aux projets de développement, la mobilisation tous azimuts en vue de saisir ensemble les opportunités qui se présentent à chacun- quel qu’il soit et quel que soit son lieu de résidence- pour faire de Fokoué une municipalité où il fait bon vivre.

La lutte contre la Covid-19 a damé le pion aux activités initialement prévues pour le premier trimestre certes, mais elle n’a pas empêché à la mairie de se déployer. Des routes ont été entretenues et sont encours de création –l’axe Bandoum-Ndounde-, l’éclairage public s’est poursuivi, l’assainissement aussi, à travers la construction d’un bloc de latrines écologiques au centre-ville de Fokoué.

Madame Adrienne Paule DEMENOU TAPAMO entouré des conseillers et des élites


S’agissant de l’autonomisation en énergie électrique des centres de santé l’assurance vient d’être donnée par Madame Ségolène Royal, ancienne ministre du développement durable dans le gouvernement de Sarkozy en France. Elle a annoncé qu’elle va financer cette campagne d’autonomisation des hôpitaux de la Commune de Fokoué.

En vue de d’amorcer le développement économique de Fokoué, des études sont en cours dont la finalité est la construction d’un barrage hydro électrique sur la chute de Bandoum. Des études préliminaires en ont démontré un grand potentiel. Le FEICOM s’est engagé à fournir une part du financement de la construction du barrage. Les élites et forces vives de Fokoué doivent se mobiliser dans la cadre de la création d’une société d’économie mixte chargée de la réalisation et de la gestion de cet important projet.

Au regard de la mobilisation des élites suite à son appel à la solidarité des élites contre la Covid-19, madame Adrienne Paule DEMENOU TAPAMO croit pouvoir compter cette autre fois sur l’oreille attentive des forces vives de Fokoué.

Par ailleurs, le chef de l’exécutif municipal de Fokoué a appelé les jeunes à ne plus déserter leurs villages pour aller grossir la misère et le chômage dans les grandes villes. « Notre main est davantage tendue aux jeunes », a-t-elle martelé, expliquant qu’elle en a employé près d’une vingtaine de jeunes depuis qu’elle est à la tête de cette municipalité qui n’en comptait que deux à son arrivée. On peut aider les jeunes en leur apportant des idées, en leur montrant comment mieux s’organiser, en leur fournissant un carnet d’adresse qui leur permet de nouer des contacts d’affaires.

Pour l’épanouissement de cette jeunesse, le projet d’un complexe multisport au lycée de Fokoué a été introduit auprès des bailleurs de fonds.

Augustin Roger MOMOKANA