...
...
Responsive image

C’est le voisin qui a faim qui est aperçu tout le temps devant la porte du riche.

Spread the love

Ma personne,
C’est une bien curieuse question que vous me posez : pourquoi le maire de Nantes n’est jamais venu à Dschang alors que le maire de Dschang est tout le temps parti pour Nantes ? Est-ce que votre question ne sous-entend pas qu’est-ce que la Ville de Nantes gagne à marcher en semble main dans la main avec la Commune de Dschang ?
André Lambert, étudiant, m’a posé la question lors de la cérémonie de lancement par l’Université de Dschang de la Campagne « Un citoyen, un arbre » au Cameroun. Cérémonie organisée qui inaugurait, officiellement, les activités de mise en place de son Jardin Botanique de ladite université.

Je ne peux pas prétendre répondre à la place du Maire de Dschang ou du Maire de Nantes. Mais comme je suis de près la coopération entre les deux villes depuis pratiquement une quinzaine d’années, je peux m’essayer à vous répondre. Ne pensez surtout pas que les déplacements que le maire de Dschang effectue à l’étranger sont tous à Nantes, ou des villégiatures.

D’emblée, je dois vous dire que Dschang et Nantes sont liés par un accord de jumelage dont la première matérialisation est l’Office de Tourisme de Dschang créé en 1998. Ce partenariat a développé plusieurs autres initiatives dont les plus en vue sont le Musée des Civilisations (MDC) sur la berge du Lac municipal de Dschang et la Décharge municipale de Siteu.

Ma personne, vous avez bien raison de vous interroger sur les raisons qui expliquent la non-venue du maire de Nantes à Dschang. Jean-Marc AYRAULT en sont temps est quand même venu ici. Je pense à l’occasion de la pose de la première pierre du MDC. On nous avait dit à travers des expositions et les discours que le lac municipal serait en 2028 une cité dans la ville de Dschang. On aurait souhaité que l’évaluation de cette coopération se fasse aussi à Dschang, après Nantes en 2018. Cela aurait donné l’occasion aux populations de comprendre la position officielle du partenaire nantais. Les dessous de l’abandon du projet.

Contrairement à la Ville de Nantes, les différents maires (Etienne SONKIN, Bernard MOMO et Baudelaire DONFACK) de la Commune de Dschang se sont successivement rendus à Nantes et à plusieurs reprises. Est-ce-à-dire que Dschang serait le seul qui tire profit de cette coopération ? Ce sont des adjoints qui sont envoyés à Dschang.

Madame JOHANNA Rolland, tout comme Patrick RIMBERT, qui a pris en 2012 la poste du Jean-Marc AYRAULT nommé Premier Ministre par Nicolas SARKOZY, a été récemment reconduite à la tête de la ville de Nantes. Elle est consciente de ce que par deux fois ses visites annoncées à Dschang ont été reportées.

Je peux oser penser que si la coopération était sortie du cadre politique pour embrasser les autres secteurs de la vie dont l’économie, la société civile, la question aurait été formulée autrement. Vivement que les parties se penchent sur l’ouverture. Il me souvient que les tentatives de mettre en partenariat le Football Club de Nantes et Aigle Royal de la Menoua d’une part, l’Université de Dschang et l’Ecole de tourisme d’Angers (ESTHUA) d’autre part, ont lamentablement échoués sans que les raisons précises ne soient données.

Ma personne, comme le dit un adage de chez nous c’est le voisin qui a faim qui est aperçu tout le temps devant la porte du riche.

#Momokana

C’est le voisin qui a faim qui est aperçu tout le temps devant la porte du riche. – Sinotables