...
...
Responsive image

Village Ntsingbeu : Dr Pierre-Marie Metangmo succèdera-t-il à Fô’o Ntsingbeu KENHAGO Robert?

Au moment où nous publions cet article un document nous parvient signé du Sous-préfet de l’Arrondissement de Nkong-Ni qui interdit l’ouverture ce 11 août des obsèques du défunt chef du village. Ceci en respect d’une instruction du Ministre de l’Administration territoriale.
Selon des sources concordantes, l’autorité administrative a tranché en faveur de la lignée du défunt chef, Sa Majesté KENHAGO Robert. Ceci justifie la programmation des obsèques du chef contesté du village Ntsingbeu du 11 au 15 août 2020.

Après l’interdiction suivie de l’annonce des consultations en vue de la désignation du chef de 3e degré du village Ntsingbeu, dans le groupement Bafou, par le préfet de la Menoua les obsèques de Fo’o, Ntsingbeu KENHAGO Robert sont annoncées du 11 au 15 août.

Cette programmation est la conséquence de la décision préfectorale N° 14/DP/F.34/SAAJP du 03 août 2020 portant règlement du litige à la Chefferie de 3e Degré de NTSINGBEU, Arrondissement de Nkong-Ni, Département de la Menoua.

« En définitive donc, la désignation de Monsieur KENHAGO Robert d’abord comme Sous-chef, ensuite comme Chef de 3e Degré de Ntsingbeu, a toujours été faite en toute régularité. (3) Le préfet n’ayant pas vocation de réviser les décisions des tribunaux, et certainement pas après 64 (soixante-quatre) ans qu’elles aient été prises, ni de rapporter les actes réguliers de ses prédécesseurs, il en résulte que Monsieur KENHAGO Robert a été le Chef légitime de Ntsingbeu de 1955 à sa mort le 13 juin 2020. Il mérite tous les honneurs accordés à un Chef de village à son décès suivant les traditions Bamiléké ainsi que de la part de l’Administration », sentence le préfet MBOKE Godlive NTUA.

Par cette sentence, le préfet de la Menoua affirme néanmoins qu’en sa qualité de descendant d’un chef du village Ntsingbeu, « il peut prétendre succéder à Chef KENHAGO Robert », précisant que pour cela le promoteur de TOCKEM devra « comme tout autre prétendant à ce poste, se soumettre à la procédure consacrée par les us et coutumes locaux, et par le Décret 77/245 du 15 juillet 1977, régissant la désignation de Chef Traditionnel. »

Les obsèques de Fo’o Ntsingbeu KENHAGO Robert débutent ce mardi 11 août 2020 et seront clôturées samedi 15 août 2020 par l’ « arrestation » du successeur du défunt chef. Généralement, le futur Fo’o Ntsingbeu doit être un fils de KENHAGO Robert. L’esprit de la décision préfectorale laisse penser que Dr Pierre Marie METANGMO viendra, le moment venu, s’installer parmi les princes et princesses concernés afin d’espérer se voir « arrêter » pour être conduit au laakem.

Dans tous les cas, la balle est désormais entre les mains des notables du village Ntsingbeu. « Il appartiendra dès lors aux notabilités coutumières de Ntsingbeu de se prononcer, de façon nette, claire, et définitive, suivant les us et coutumes de leur village et devant leurs peuples, si le poste devrait revenir à Dr Pierre-Marie METANGMO, petit-fils de Chef KEMVOU, ou continuer dans la lignée de Chef KENHAGO Robert. »

La journée de samedi 15 août va-t-elle ranger définitivement la crise de succession à la chefferie de Ntsingbeu ? Les regards, aux dires du préfet de la Menoua, sont braqués sur les notabilités coutumières.

Augustin Roger MOMOKANA