...
...
Responsive image

Entreprenariat – Minéraux de développement : Près d’une centaine de porteurs de projets admis au centre d’incubation de l’Université de Dschang.

Spread the love

Au nom du recteur de l’université de Dschang, et en présence du coordonnateur du programme ACP-PNUD, le professeur Colonel Martin TCHAMBA a procédé lundi 24 août au lancement du CATI²-UDs Start-up Master Class 2020.

Le CATI²-UDs Start-up Master Class 2020 du 24 au 03 septembre accueille deux cohortes : la troisième cohorte des incubés du CATI²-UDs, et les porteurs de projets de création de startups dans le secteur des minéraux de productions. Ils ont été retenus au bout d’un processus serré et méticuleux.

Ces hommes et femmes viennent des sept des dix régions du Cameroun : Mora, Batouri, Mbouda, Foumban, Ebolowa, Yaoundé, N’Gaoundéré, Ndop, Bankomo, Vallée du Ntem, Mpouma, Nkoteng, Nanga Eboko, Ndemdeng, Santchou, Bafia, Belabo, Batié, Fotem, Banyo, Yagoua, Dschang, etc.

Cet événement inédit au Cameroun vise, au terme des 12 jours d’incubation, à mettre sur le terrain une nouvelle race de chefs d’entreprise. Ceux exerçant dans le secteur des minéraux de développement, secteur réputé informel.

Les participants ont été retenus à l’issue d’un appel à candidatures lancé par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) dans le cadre du programme ACP qui en plus du Cameroun est implémenté dans sept autres pays dans le monde dont la Guinée Conakry, l’Uganda pour l’Afrique. Les projets portent sur l’exploitation des latérites et terres argileuses pour les briques de terre, la cosmétique à base d’argile, la fabrication de machines de production des briques, la création d’une unité de production de tuiles, etc.

Les organisateurs, tout comme les apprenants, ont des objectifs précis. Il s’agit, selon le coordonnateur du programme ACP, MOUSSA Charlot, de « permettre aux EMAPES d’améliorer leurs compétences, faciliter leur accès aux technologies et aux marchés, renforcer la dimension genre et le soutien aux femmes minières ».

Le Maire (en blanc) de la Commune de Nganha dans l'Adamaoua


Pour atteindre ces objectifs, plusieurs modules de formation et d’échange sont à l’ordre du jour. Elles embrassent la création, la gestion d’entreprise, le droit des affaires, le businesse plan, l’environnement, la sécurité et la santé, les Normes et qualités, la communication. Ces formations assurées par une dizaine d’experts chevronnés.

Le PNUD a identifié quatre groupe de minéraux de développement : le sable et l’argile, les pierres de taille, les minéraux industriels, les pierres semi-précieuses. Leur exploitation relève de l’objectif 8 des objectifs de développement durable (ODD).

A l’issue de cette formation chaque incubé présentera, en 180 minutes, devant un jury de financiers, son projet à l’effet de décrocher des financements. Le PNUD quant à lui annonce des prix pour les meilleurs.

Augustin Roger MOMOKANA