...
...
Responsive image

Menoua – Succession à la Chefferie de 3e degré du village Ntsingbeu : Comment Dr Pierre-Marie METANGMO a perdu face à Eric KENHAGO.

Spread the love

« KENHAGO Robert faisait partie de l’association des chefs de 3e degré de la Menoua. J’ai constaté que 34 chefs étaient présents à ses obsèques. Par ailleurs, le Chef Foto et le Chef Fossong Ellelem se sont joints à moi pour dire au jeune chef qu’il s’agit d’un début de règne et nous allons le soutenir le jeune Etienne Eric KENHAGO pour le développement de sa contrée » : Sa Majesté Fô Ndong KANA III Victor, chef supérieur du groupement Bafou.

Jusqu’à la clôture des obsèques du défunt Fô Ntsingbeu KENHAGO Robert, personne ne pouvait prédire avec certitude l’issue de ce que certains ont qualifié de « Affaire de la succession à la chefferie de Ntsingbeu ».

« Un fait est venu mettre la pression sur le chef Bafou : la création de la chefferie de 3e degré de TSINGBOU. Il n’a pas été consulté par l’administration. Et cela l’a mis dans tous ses états », a confié un notable à Sinotables.

Après avoir bravé l’interdiction par le sous-préfet d’organiser, le mardi 11 août 2020, les obsèques de Fo Ntsingbeu KENHAGO Robert, les populations du village Ntsingbeu ont reçu Sa Majesté le roi des Bafou qui, en compagnie de son homologue du groupement Foto, a procédé à l’ « arrestation » d’Etienne Eric KENHAGO comme successeur de Fô Ntsingbeu KENHAGO Robert au trône de Fô Ntsingbeu.

« Nous avons eu cette grande surprise que tout se déroule dans le calme, la tranquillité et la paix. Sans l’aide du Seigneur il est difficile de nous retrouver où nous en sommes. La chefferie à problème de Ntsingbeu court depuis 28 ans, et Dieu merci aujourd’hui c’était l’apothéose. Les gens sont venus voir, ils ont vu. Ils sont rentrés satisfaits. » : MOMO Jean est le président du Comité d’organisation.

34 chefs de 3e degré ont pris par aux obsèques de leur homologue Kenhago Robert


Décédé le 12 juin dernier sa majesté KENHAGO Robert, qui avait succédé à son père Fô Temetang KEMVOU alors qu’il était âgé seulement de 10 ans aura régné pendant 65 ans à la tête de cette chefferie de 3e degré dont la réputation repose sur le tribunal coutumier baptisé Mfem Ntsingbeu d’une part, et l’association TOCKEM dont la contribution au développement se passe de tout commentaire.

L’arrestation du successeur de Fô Ntsingbeu KENHAGO Robert a été anticipée. Au lieu du samedi marquant la clôture des obsèques, c’est la veille, c’est-à-dire le vendredi que l’arrestation a eu lieu. De sorte que le grand public venu samedi dans l’espoir de vivre en direct cette épreuve s’est contenté de uniquement de la parade du kou’ gang.

Etienne Eric KENHAGO, le diplômé de l’Ecole Normale Supérieur de Yaoundé et actuellement censeur au Lycée Bilingue de Dschang, hérite d’un trône convoité par Dr Pierre-Marie METANGMO qui n’a cessé de clamer l’usurpation ou la confiscation d’un trône qui lui était destiné dès lors que c’est autour de son géniteur de monter au trône que la chose a basculé.

Le sous-préfet de l’arrondissement de Nkong-Ni n’a donc pas pu déployer le dispositif répressif contre les manifestants de samedi 15 août 2020. La population était prête à affronter la répression dès lors qu’elle se sentait soutenue par le préfet du département de la Menoua qui, une semaine plutôt, avait donné l’ordre au comité d’organisation de réserver au défunt chef traditionnel des obsèques dues à son rang.

Sa Majesté le roi des Bafou pose avec le successeur de Fô Ntsingbeu Kenhago Robert


« Lorsque quelqu’un n’est plus, on doit respecter ses dernières volontés. Aujourd’hui nous sommes venus et nous avons constaté que la dernière volonté de notre ami, notre fils KENHAGO Eric Etienne a été désigné comme le chef Ntsingbeu. Et la joie est immense pour toutes les populations. Ce que nous pouvons dire à Eric c’st que le destin l’a choisi et les gens comptent sur lui. Je suis très heureux. Parce que j’ai vécu de bout en bout tous les événements ; et en tant que chef supérieur Bafou j’ai pris la décision qui s’imposait », Sa Majesté Fô Ndong KANA III Victor.

Augustin Roger MOMOKANA