...
...
Responsive image

Menoua – Commune de Nkong-Zem : la société civile outillée pour le suivi de l’exécution du budget d’investissement public.

Spread the love

Des membres de comités de développement dans la Commune de Nkong-Zem ont pris part les 26 et 27 août 2020 à un atelier sur le suivi de l’exécution du budget d’investissement public.

Cet atelier organisé par Zenü Network, avec l’appui financier de l’Union européenne, était animé par Benoît AWOUMFOUET, délégué départemental du MINEPAT du Noun et expert retenu par l’organisateur.

Ces hommes et femmes ont pendant cette formation reçu des outils théoriques et pratiques nécessaires pour assurer le suivi (et pas le contrôle) des projets en cours d’exécution dans la Commune de Nkong-Zem.

Suivre c’est aller à la source pour avoir les bonnes informations qui permettent de mener une action d’appréciation efficace, soit en dénonçant les malfaçons, les abandons, entre autres.

Du vocabulaire technique aux stratégies de la bonne exécution du budget en passant par la classification des investissements, la nature des projets, les financements des projets, le processus d’exécution des projets, le rôle des acteurs majeurs dans l’exécution d’un projet d’investissement.

L’évaluation des compétences des participants s’est appuyée sur les 15 projets du Budget d’investissement public (BIP) 2020 de la Commune de Nkong-Zem. Ainsi ces hommes et femmes ont profité pour connaitre les projets, et procédé à leur évaluation à partir des indices disponibles.

Sachant que le travail de suivi se fera sur le terrain, l’expert à donné les astuces nécessaires pour agir, non pas sans avoir prévenu ces acteurs de la société civile de la différence qu’il y a entre contrôle et suivi. Différence fondamentale à laquelle chacun doit se soumettre.

Pour rappel, la Commune de Nkong-Zem est classé 1er régional dans le classement général établie dans l’exécution du budget d’investissement public à la date du 31 juillet 2020. Sur les 15 projets prévus, 10 ont déjà été exécutés et réceptionnés. Les participants ont d’ailleurs formulés des recommandations au maire pour l’exécution des 5 projets en attente.

Avec la décentralisation dont l’accélération du processus est accentuée par le Code général des collectivités territoriales décentralisées, les citoyens sont plus que jamais invités à se mobiliser pour l’actualisation du plan communal de développement, à travers la maturation de leurs projets prioritaires.

Augustin Roger MOMOKANA