...
...
Responsive image

Menoua – Penka-Michel: Fine Biscuit a été inhumé samedi à Bamendou.

Spread the love

SIGNING WAMBA DIFFO MENGUEM François, dit Fine Biscuit a été inhumé samedi 29 août 2020 à Léo, groupement Bamendou, dans l’arrondissement de Penka-Michel. Le chef de la communauté Bamendou de Dschang était âgé de 82 ans au moment de son décès le 26 février dernier.

Le chef supérieur Bamendou, Sa Majesté TSIDIE Gabriel était pour la circonstance accompagné de ses collègues de Foréké-Dschang Sa Majesté DJOUMESSI III WAMBA Mathias, et Fotomena, Sa Majesté TAJETEU II Carol.

Afin d'épargner la famille des divisions commencées avant même le décès de son chef, Sa Majesté TSIDIE Gabriel s’est personnellement impliqué dans le conclave qui a dévoilé le successeur du défunt.

Le successeur de Fine Biscuit pose avec les chefs supérieurs Foréké-Dschang, Bamendou et Fotomena


Le conseil de famille conduit par la sœur cadette du défunt, en présence des amis et membres de la famille a présenté a l’assistance le nommé SIGNING TEGUETSA Edmond. Il a désormais la lourde charge de chef de la famille SIGNING WAMBA DIFFO MENGUEM.

Selon Sa Majesté TSIDIE Gabriel, l’un des orphelins aura tout manœuvré pour que le successeur soit désigné avant même les obsèques. Une démarche qui s’inscrit à l’opposé des us et coutumes Bamendou. Cet orphelin qui disait détenir le testament de son géniteur n’a pas été aperçu aux cérémonies.

Malgré le désordre lattant, les enfants de François Biscuit ont déjà inscrit l’initiative de leur géniteur sur la durée, à travers la Fine Biscuit Industries LTD. Cette société produit des biscuits vendus au Cameroun et en zone CEMAC. Ce Fine biscuit dont la création remonte à 1952 est aujourd’hui préparé et conditionné sous plusieurs formules dont la caramélisée, l’épicée et au chocolat.

Les biscuits ont été distribués à l’assistance dans la cour du deuil et le périmètre accueillant la manifestation. Un stand de vente était aussi implanté pour permettre à ceux qui le désirent de s’offrir du biscuit.

Fine Biscuit n’était pas que pâtissier. Il était également un musicien auteur-compositeur. Ses enfants ont d’ailleurs offert à leurs invités une belle parade sous les aires de l’une de ses chansons phares.

Ainsi le refrain: «Fine Biscuit two for one dollar, i di go. I no di ho ho ho sugar dé in side, I di go» continue son bon homme de chemin. Tant que les enfants SIGNING voudront poursuivre l’entreprise entamée par papa.

Augustin Roger MOMOKANA