...
...
Responsive image

Cameroun – Politique : 900 Conseillers régionaux seront bientôt élus.

Spread the love

Les Conseils Régionaux c’est pour bientôt. Pour la Région de l’Ouest, le département de la Menoua sera représenté par 14 Conseillers Régionaux dont 11 délégués départementaux et 03 chefs traditionnels. Il constituera ainsi la deuxième force après le NOUN avec ses 20 Conseillers. Il sera talonné de près par La Mifi (11), les Bamboutos et le Haut-Nkam (12 chacun). Suivront respectivement le NDE (08), les Hauts-Plateaux (07) et le Koung-Khi (06).

Un décret du président de la République signé mercredi 02 septembre 2020 fixe le nombre de Conseillers Régionaux par département et par région. De la lecture de ce texte trois constats se dégagent :

Un : le nombre équitable par région. Chaque région, peu importe la taille de la population, comptera 90 Conseillers Régionaux.

Deux : la représentativité des délégués départementaux et des chefs traditionnels au sein de cette instance est constante quelle que soit la région: 70 délégués départementaux et 20 représentants des chefs traditionnels.

Trois : c’est où le texte présente ce que l’on pourrait qualifier d’incompréhension. Toutes les régions, quelle que soit la taille de la population, auront le même nombre de conseillers régionaux.

Outre la Repartition des conseillers régionaux par département, le président Paul BIYA a signe un autre texte « fixant les modalités de prise en charge, par l’Etat, des frais afférents à la participation des membres des collèges électoraux à l’élection des Conseillers Régionaux ».

« Le montant de l’indemnité (…) est de cinquante mille (50 000) francs CFA, par membre des collèges électoraux », indique le décret N°2020/521 du 2 septembre 2020.

Après la publication de ces deux importants décrets par le président de la République relatif au Conseils Régionaux, il ne sera point surprenant que la convocation du corps électoral interviennent dans les prochaines heures.

Rappelons toutefois que ces textes présidentiels interviennent malgré la tension armée qui perdure dans les régions anglophones du pays, et la menace de soulèvement populaire brandit par Maurice KAMTO, le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC).

Selon la Constitution de la République du Cameroun, le Conseil Régional est le « Conseils des collectivités territoriales décentralisées ». Ils ont pour mission « de promouvoir le développement économique, social, sanitaire, éducatif, culturel et sportif de ces collectivités. »

Augustin Roger MOMOKANA