...
...
Responsive image

Hommage : Un lion ne finit pas comme ça, Dr Guy Michel TEZANOU.

Dr Guy Michel TEZANOU. J’ai reçu d’un ami le programme de tes obsèques. Ce mardi 08 septembre 2020, à 12 heures et 30 minutes, tu seras jeté au feu pour brûler comme le feu de bois des cuisines de chez nous. Toi-même tu es conscient que chez nous on ne brûle pas nos morts. Pourtant tu as choisi de finir par le feu, Guy MI ?

Dans la même lettre, j’ai trouvé le programme des obsèques. Tes obsèques, sans corps, se dérouleront du 17 au 19 septembre 2020 à Keuleng, à Foto, ici-même à Dschang. Là où sans doute tu aurais dû reposer pour l’éternité.

"Les morts ne sont pas morts", qu’ils soient enfouis dans la terre ou jetés aux crocodiles, les morts ne sont pas morts qu’ils soient séchés sur l’Himalaya ou incinérés aux Mureaux, les morts ne sont pas morts, qu’ils reposent près de leurs ancêtres ou dans le bois aux loups, les morts ne sont pas morts. Ils nous observent, ils nous jugent, ils nous parlent.

Notre contributeur, Dr Guy Michel TEZANOU ne reposera pas auprès de ses ancêtres, il est passé par le feu. Le feu ! Le feu n’est pas un bon signe ! Pourtant Dr TEZANOU est entrée ce mardi 8 septembre au Crématorium des Mureaux. Guy Mi comme l’appelaient ses amis de Menoua Espoir Collège ou du Lycée Classique de Dschang en sort cendre.

Les morts ne sont pas morts, qu’ils aient été bons ou mauvais, les morts des sont immortels. Ils nous observent, ils nous jugent, ils nous parlent. Les morts qu’on chérie, les morts qu’ont maudit, les morts qui nous laissent à 0° sont parmi nous, quel que soit le lieu de leur dernière demeure.

Mais nous aimons nos morts à nos côtés, derrière la maison. Nous aimons nos morts avec nous, leurs reliques à côté de ceux des ancêtres. Nos morts sont immortels tant que nous pouvons leur parler, échanger avec eux, demander leur soutien, écouter leurs murmures pendant le sommeil.

Nos morts incinérés hanteront la terre, ils ne nous atteindront pas. Nos morts incinérés ne nous parleront jamais du bonheur éternel, ils ne nous épargneront point des sanglots de leurs douleurs, des soubresauts de l’ascension vers l’éternité, de l’impossibilité de rester en paix. A cause des options que nous avons cru devoir prendre pour leur bonheur.

Les morts sont morts dont l’esprit captif, debout sur les flammes du crématorium chante l’hymne de son pays natal, les morts sont morts qui jamais comme la brise siffleront dans le champ de maïs, les morts sont morts dont le chant n’étreint le bois jonchant la case maternelle, les morts sont morts qui ne seront jamais dans l’eau qui chante au clair de la lune.

Quelle mouche t’a piqué, Guy Mi ? Tu as choisi le feu comme porte de sortie ? Qui nous dira ce qui s’est passé ? Dr Guy Michel TEZANOU a choisi l’ailleurs à sa terre natale. Le sentier à son repaire. Qui me dira la vérité ? Les lions ne finissent pas dans les flammes ! Les lions ne fissent pas comme ça ! Hors de la forêt, Guy Mi ? La lionne n’abandonne pas ses petits sur le sentier. Repose en paix, mon cher!

Augustin Roger MOMOKANA