...
...
Responsive image

Université de Dschang : Les Jeux Universitaires au scanner de la science politique.

Les Jeux Universitaires sont le seul rendez-vous capable de mobiliser des milliers de personnes directement impliquées et un nombre important d’acteurs connexes dont les spectateurs et les entreprises.

« Prennent part aux Jeux Universitaires les institutions publiques de l’enseignement supérieur, les institutions privées de l’enseignement supérieur, et ce qu’on appelle les établissements à statut particulier à l’instar de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) ».

Les Jeux Universitaires du Cameroun font travailler les chercheurs. Le dernier en date, MBOCK MALABO Jaurès vient de soutenir une thèse en science politique sur « La politique des Jeux Universitaires du Cameroun ».

MBOCK MALABO Jaurès a choisi le domaine causasse des jeux universitaires pour entrer dans la science. Pour quoi le thème ? Pour voir et comprendre comment se met en place le processus de mise en œuvre des jeux universitaires. Analyser le concept tel qu’il a été défini par les pouvoirs publics et les réalités de son implémentation.

Les Jeux Universitaires du Cameroun, couramment appelé « Jeux U » sont devenus en 22 ans un rendez-vous majeur incontournable pour la jeunesse, les entreprises et les dirigeants camerounais.

Pour quoi ce rendez-vous est-il si couru ? de par ses missions, il est une instance de relaxation des étudiants, de brassage interuniversitaire, de détection des talents, d’animation sociale et de développement infrastructurel des universités d’État qui l’accueillent à tour de rôle.

« Le budget des Jeux vient de plusieurs entités : le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la FENASU, des différents institutions et établissements participants, des entreprises partenaires, des mécènes »

Ceci a permis « aux universités publiques de se doter d’infrastructures sportives. Maintenant cette acquisition est mitigée parce que nous ne pouvons pas au jour d’aujourd’hui bomber le torse que nous avons des infrastructures aux standards internationaux ».

Le sport ce n’est pas forcément la beauté des infrastructures, mais leur disponibilité. Pour permettre au mouvement sportif national de se déployer. Mais à partir du moment où il se veut compétitif, les infrastructures doivent répondre aux normes internationales, afin que les athlètes locaux soient à même de challenger les étrangers.

M. MBOCK MALABO Jaurès


Le jeune chercheur prescrit, au terme de son analyse, la création d’une direction technique nationale à la Fédération nationale du sport universitaire (FENASU) afin de doter le Cameroun du fichier des meilleurs athlètes détectés à l’issue d’une édition des Jeux Universitaires. Cette instance s’avère d’autant urgente qu’elle va servir de passerelle entre la FENASU et les autres fédérations qui utilisent les étudiants.

Pour rappel, les équipes nationales de judo, de lutte sont en majorité composées des éléments détectés aux Jeux Universitaires qui est le principal vivier du sport Cameroun à cause de son caractère multisports.

Augustin Roger MOMOKANA