...
...
Responsive image

Cameroun – Douala : sale temps pour les « microbes ».

Spread the love

Sale temps pour les « microbes ». 39 d’entre eux ont été interpellés lundi 12 octobres 2020 à la demande du gouverneur de la région du littoral.

Samuel IVAHA DIBOUA a annoncé lundi qu’il ne laissera plus faire les « microbes » qui sèment la terreur parmi les habitants de la capitale économique du Cameroun. Plus précisément dans les quartiers Ndokoti, Cité-Sic, Ange-Raphael, Deido, etc.

les « microbes » sont de jeunes individus, entre 10 et 18 ans, vêtus de tenus de sport et équipés d’armes blanches, qui sèment la terreur dans la cité économique, usant de leurs armes pour tenir en respect leur victimes qu’ils dépouillent.

Lors d’un point de presse donné lundi 12 octobre, le gouverneur Samuel IVAHA DIBOUA a annoncé que, grâce aux équipes de la gendarmerie nationale et de la police, 39 « microbes » ont pu être neutralisés alors qu’ils commettaient des actes d’agression et de banditisme.

Phénomène très récent, le « retour », ou encore « vengeance » fait suite au lynchage de l’un des leurs en septembre dernier.

Selon le gouverneur de la région du Littoral les garçons aux arrêts ont été placés en détention à la prison de New-Bell (plus grand pénitencier de la région du Littoral). Le « retour » est donc la vengeance de ce compagnon lynché.

Augustin Roger MOMOKANA