...
...
Responsive image

Menoua – Emploi : la 11ème promotion du Centre de formation aux métiers agropastoraux du Cameroun sur le terrain.

Spread the love

« Le parchemin qu’on vient de vous remettre est la preuve que vous êtes passé par ce centre. Sur le terrain vous devez démontrer que vous n’êtes pas seulement passé, mais que ce centre vous a transformé. Nous voulons avoir vos produits sur nos tables ici à Dschang comme ailleurs au Cameroun.»

MBOKE Godlive NTUA, préfet du département de la Menoua, a présidé jeudi 15 octobre 2020 la cérémonie de sortie des deux dernières promotions : la 10ème et la 11ème. C’était en présence du sous-préfet de l’arrondissement de Dschang, Jules Eric EKOUME, et du parrain de ces promotions, François DJONOU, président de l’Interprofession de l’aviculture.

Le centre de formation aux métiers agropastoraux du Cameroun (CEFAC), école mise sur pied par NGV TRADING COMPANY Sarl offre depuis 2018 des formations gratuites en agriculture, élevage porcin, apiculture, pisciculture, cuniculture et aviculture.

Pendant 3 mois, 55 candidats ont participé à ses cours théoriques et pratiques dispensés par des formateurs et praticiens expérimentés. En recevant leur parchemin, ils viennent grossir le nombre de bénéficiaires chiffré 468 personnes. 80 anciens pensionnaires issus du CEFAC ont déjà bénéficié de 102 millions de crédits octroyés par la SECAV, l’établissement de micro-finance partenaire. Leur taux de remboursement est de 96%, a indiqué madame NGUIMEZANG Alvine, Directrice générale de cette micro-finance dont une agence a ouvert ses portes à Dschang.

Le CEFAC, est la contribution d’un fils du terroir au développement du Cameroun. Ghislain Victor NKENLIFACK a qui quitté son emploi de Anvers (Belgique) pour venir accompagner le gouvernement camerounais dans la lutte contre le chômage.

« Un pays qui est pauvre doit pour s’en sortir adopter une mentalité de développement », dit le président directeur général de NGV TRADING COMPAGNY Sarl qui exhorte les camerounais à « aller vers les leaders pour apprendre la mentalité de développement » car, c’est collectivement que le Cameroun sera développé.

Comme conseil aux récipiendaires, le parrain à demander de croire en soi et d’oser. Racontant son exemple personnel, « Dans ma vie j’ai cru en moi. J’ai travaillé. Cette promotion doit travailler. Nous avons beaucoup de chose à faire. Il est plus facile de réussir au Cameroun qu’en Europe ». Ce disant, François DJONOU a partagé aux majors des deux promotions la somme 500 000 francs CFA.

« Ce n’est pas une formation dans le vide. C’est une formation qui conduit à quelque chose de réel sur le terrain. Qui crée de la richesse et de l’emploi pour réduire le chômage ». Le préfet MBOKE Godlive NTUA a exhorté les pensionnaires sortant du CEFAC à « avoir la foi en son pays » et « oser car lorsqu’on ne sait pas oser on croit que la faute est à l’autre ».

Ceux qui ont l’audace ont en face un partenaire prêt à financer leur projet. Le SECAV ne leur demande que des projets bien maturés. Pour cela, le promoteur du CEFAC espère qu’ils soient une lampe qui brille et montre le chemin aux autres qui veulent « construire notre pays ».

Augustin Roger MOMOKANA