...
...
Responsive image

Cameroun : le remaniement ministériel que certains ont fabriqué de toutes pièces pour réveiller le président de la République.

Spread the love

Depuis les résultats des élections municipales et législatives du 9 février 2020, les artisans de la victoire du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) ont fini par se lasser d’attendre le remaniement ministériel qui ne vient pas.

Tant et si bien que depuis quelques jours un « faux » remaniement circulent sur internet. S’il maintient Chief Joseph DION NGUTE à la primature, il a le mérite d’ouvrir les portes du paradis à de nouveaux visages, tout en frustrant quelques prétentieux prétendants à la succession. Les lobbies sont en marche et en ordre de bataille.

De même, on se rend compte que ce même gouvernement est dans l’impossibilité de prôner l’apaisement tant souhaité par la majorité des camerounais. Tous les membres qui n’ont rien fait pour aider à en finir avec la crise anglophone demeurent aux affaires.

Un gouvernement pléthorique de 68 membres dont 05 ministres d’État, 06 ministres rattachés à la présidence de la république, 03 ministres délégués à la présidence, 32 départements ministériels, 07 ministres délégués, 04 ministres chargés de mission à la Présidence de la République, et 10 secrétaires d’État.

Nul doute que pareil remaniement ministériel recherche l’efficacité de l’action gouvernementale. il vise plutôt à retourner l’ascenseur aux garçons de course mobilisés dans le cadre des élections de février dernier. Espérons que ceci ne soit qu’un vrai « faux » remaniement ministériel qui ne viendra jamais.

Louis Paul MOTAZE est rappelé à la présidence de la République pour s’occuper du Secrétariat général retiré aux mains de Ferdinand NGOH NGO envoyé aux Affaires étrangères.

Laurent ESSO laisse la justice garde des sceaux à Benoît NDONG SOUMHET pour le ministère des Hydrocarbures et des mines.

AWA FONKA Augustine, l’actuel gouverneur de la région de l’Ouest ferait son entrée en tant que Ministre de l’Administration du Territoire, en remplacement de Paul ATANGA NJI nommé Conseiller spécial à la présidence de la République ; tandis que le gouverneur du Nord-Ouest Adolphe LELE LAFRIQUE serait porté au ministère du Travail et de la prévoyance sociale.

Lire le gouvernement dans le journalducameroun