...
...
Responsive image

Gastronomie – MASAF FAST FOOD : un restaurant diète ouvre ses portes à l’entrée du campus de l’Université de Dschang.

Spread the love

MASAF fast food a ouvert à l’entrée du Campus de l’université de Dschang, sur la route qui conduit à l’aérodrome. Il est l’œuvre d’un groupe d’étudiants conduits par Yannick EDINGUE et Dominique YATCHEU.

Ce restaurant est le fruit du concours de meilleurs Start Up organisé en 2019 à l’occasion des festivités des funérailles du roi MOMO Jean Claude de Foto.

Il a bénéficié d’un financement de ALA MILANO à hauteur d’un million, du Projet intégré pour la promotion de l’auto-développement (PIPAD), et obtenu un prêt auprès de la MC² de Foto. Mais les promoteurs ont également mis des fonds propres.

L’entreprise « Manger Sain et Facilement » (MASAF FAST FOOD) est un concept qui veut mettre en avant la philosophie d’avoir quelque chose de bien, d’abordable avec un accès géographique facile à l’entrée du campus, sur le plan des prix à partir de 500 FCFA, et par-dessus le plan sanitaire avec des aliments de qualité », Yannick EDINGUE.

Le cadre est agréable, reposé, malgré la proximité avec le campus universitaire. Et pour couronner le tout, MASAF fast food a choisi un chef bien connu dans la ville de Dschang. Malgré son jeune âge, l’expérience acquise auprès des grands chefs permet à KENFACK Gaëtan de rassurer à la fois son employeur et sa clientèle.

Selon le jeune chef, le challenge c’est « non seulement de concocter des plats sans cube, mais se gagner aussi le challenge visuel compte tenu des ambitions de l’employeur qui veut faire de MASAF un restaurant où on vient apprendre à manger sain ».

Dominique YATCHEU ne cache pas son ambition. Pour ses ambitions, le MASAF a également fait appel à un diététicien qui veille sur la qualité nutritionnelle de chaque plat qui sort de la cuisine. Egalement sur la boisson servie. La boisson service ici est un produit MASAF, à base des fruits locaux.

« Le MASAF n’est pas un vulgaire restaurant comme l’on en trouve partout dans la ville. C’est un restaurant partis des concepts scientifiques. On veut inculquer à nos clients méthodiquement et progressivement le concept de manger sain. On va éduquer nos clients dans ce sens ».

Présent à cette ouverture très courue le président du PIPAD, Dr SANOU SOBZE Martin, a salué l’initiative entrepreneuriale des jeunes étudiants qui créent du travail pour eux et pour d’autres jeunes. « Aujourd’hui des jeunes créent du travail pour les autres jeunes. Voici un exemple pratique qui mérite d’être vu et soutenu. Il y a eu d’autres exemples, en couture et en coiffure », explique-t-il.

Augustin Roger MOMOKANA